Température 37 sans symptômes - cela vaut-il la peine de s'inquiéter?

Une température de 37 sans symptômes est préoccupante, car beaucoup de gens savent que certaines pathologies peuvent progresser imperceptiblement dans le corps pendant une longue période et qu'il est impossible d'en apprendre davantage sur elles sans une recherche particulière. La lecture de la température est un indicateur de santé abordable qui peut être le premier signe de maladie..

Quelle température corporelle est considérée comme normale?

La température corporelle reflète la relation entre la production de chaleur métabolique à l'intérieur du corps, l'échange de chaleur interne (principalement par le sang) et le transfert de chaleur vers l'espace externe à travers la surface du corps (avec la sueur et l'humidité dans les muqueuses). Cet indicateur est maintenu à un niveau relativement stable, quelle que soit la température ambiante, ce qui est nécessaire pour assurer l'indépendance des réactions métaboliques dans les tissus et créer des conditions optimales pour l'activité enzymatique. Le centre de la thermorégulation est dans le cerveau.

Les sites traditionnels de mesure de la température corporelle chez l'homme sont les aisselles, le conduit auditif externe, la cavité buccale et le rectum. Dans la plupart des cas, les mesures sont prises axillaires - dans l'aisselle. En ce qui concerne la température considérée comme normale pour le corps humain, auparavant le niveau de 36,6 ºC était considéré comme la norme - un indicateur moyen basé sur les résultats des mesures du paramètre chez un grand nombre d'adultes en bonne santé.

À ce jour, il a été constaté que cette valeur est individuelle pour chaque personne et, dans la plupart des cas, elle est comprise dans la plage suivante: 35,5-37,5 ºC. Dans le même temps, il y a des personnes en bonne santé qui ont une norme individuelle de 35,4 ou 37,7 ºC, et dans leur corps les principaux processus sont adaptés à ce régime de température. Autrement dit, ils se sentent normaux avec de telles lectures de thermomètre, et tous les organes et systèmes qu'ils contiennent fonctionnent parfaitement..

La température 37 est normale ou non?

Nous pouvons dire que 37 la température chez une personne est normale, si cet indicateur est une norme individuelle pour une personne en particulier. Pour comprendre si une température de 37 sans symptômes est dangereuse ou non, vous devez savoir quelle marque sur le thermomètre prendre comme norme pour une personne donnée.

Plusieurs mesures doivent être prises à des jours différents dans un état sain et en bonne santé, guidées par les recommandations suivantes pour la bonne procédure:

  • le moment optimal pour contrôler la température corporelle est le milieu de la journée;
  • la mesure doit être effectuée au moins un quart d'heure après avoir mangé, bu, consommé de l'eau et le travail physique;
  • la peau sous l'aisselle doit être propre et sèche;
  • en plaçant le thermomètre sous l'aisselle, vous devez appuyer fermement l'épaule contre la poitrine;
  • être au repos pendant la mesure;
  • durée de mesure lors de l'utilisation d'un appareil à mercure - 5-10 minutes.

Quelles sont les causes de la fièvre légère sans symptômes?

La température corporelle de 37 à 38 degrés, qui dure pendant une longue période, est appelée subfébrile. Il convient de souligner que dans ce cas, nous n'entendons pas des cas isolés d'augmentation de l'indice de température, qui peut s'expliquer par divers facteurs physiologiques, mais une augmentation persistante pour les personnes dont la température normale est inférieure à 37. La température subfébrile peut avoir des raisons associées à de nombreuses pathologies, dont l'évolution n'est pas provoque toujours des plaintes, en particulier dans les premiers stades.

Le fait même de la présence d'une température subfébrile 37 sans symptômes ne doit pas être considéré sans équivoque comme le signe d'un état pathologique du corps, si les méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales montrent l'absence d'écarts significatifs. Dans de tels cas, une observation plus longue du patient est nécessaire, un diagnostic par les principaux indicateurs en dynamique pour confirmer la présence ou l'absence de maladies.

Température 37 chez une personne en bonne santé

Sous l'influence de divers facteurs externes et internes, des rythmes biologiques tout au long de la journée, la température corporelle d'une personne varie de plusieurs dixièmes à un degré. Le matin, surtout juste après le réveil, les taux les plus bas sont notés, et le soir et avant minuit, la température augmente souvent légèrement.

Une augmentation physiologique de la température chez une personne en bonne santé est observée en raison de l'influence de tels facteurs:

  • apport alimentaire (particulièrement riche en calories);
  • boire des boissons chaudes;
  • expériences émotionnelles fortes;
  • température ambiante élevée (en particulier avec une humidité élevée);
  • travail physique, sports;
  • prendre une douche chaude, un bain;
  • changements hormonaux chez la femme (phases du cycle menstruel, grossesse, ménopause).

Température avant la menstruation

La température 37 avec PMS, qui commence à augmenter après l'ovulation, est un phénomène physiologique qui en soi ne donne pas à une femme des sensations inconfortables. Immédiatement avant et pendant les jours critiques, le régime de température revient à la normale. Les raisons de la température subfébrile au cours de cette période menstruelle sont associées à une augmentation du niveau de l'hormone progestérone, qui affecte activement le système nerveux autonome (et la thermorégulation du corps y est associée). De plus, l'augmentation de la température est due à l'afflux de sang vers les ovaires après l'ovulation..

Température 37 pendant la grossesse

Si une température de 37 est observée chez une femme enceinte dans les premières semaines, il s'agit d'une manifestation normale en l'absence d'autres plaintes (douleur intense, écoulement des organes génitaux, etc.). C'est la réponse du corps aux changements qui s'y produisent. Outre le fait que la synthèse de la progestérone, la principale hormone de la grossesse, qui affecte la thermorégulation via le système nerveux autonome, est améliorée, le transfert de chaleur dans le corps ralentit en raison des changements hormonaux. Notez qu'une température de 37 sans symptômes est considérée comme normale uniquement au premier trimestre de la gestation.

Température 37 avec maladie

Il ne faut pas oublier qu'une température enregistrée à long terme de 37 sans symptômes peut accompagner un certain nombre de processus pathologiques divers sous des formes atypiques, latentes et léthargiques. Souvent, les processus inflammatoires chroniques, les infections, l'intoxication et le dysfonctionnement des organes internes se font sentir. Il y a une température de 37 avec le VIH et cette infection se caractérise par une augmentation périodique des indicateurs de température pendant 3 à 5 ans sans autres manifestations visibles. La température 37 en oncologie peut également être le seul symptôme pendant longtemps..

Nous listons les maladies les plus courantes se manifestant par un état subfébrile:

  • pathologies infectieuses (maladies respiratoires bactériennes et virales, maladies du système urinaire, tuberculose et autres);
  • lésions parasitaires (toxoplasmose, giardiase, ascaridiose, etc.);
  • maladies inflammatoires d'origine non infectieuse (lupus érythémateux disséminé, thyroïdite auto-immune, polyarthrite rhumatoïde, colite ulcéreuse);
  • maladies des organes reproducteurs (chlamydia, candidose, annexite);
  • pathologie cardiovasculaire (dystonie végétative-vasculaire);
  • thermonévrose.

Température 37 après la maladie

Après le transfert viral respiratoire et certaines autres maladies infectieuses, en particulier les plus compliquées, il y a souvent une «queue de température», lorsqu'il y a encore des effets résiduels, et que le corps n'est pas suffisamment fort. Les températures mettent souvent plusieurs jours à se stabiliser. De plus, il y a une température de 37 avec une anémie (faible taux d'hémoglobine), se développant dans le contexte de l'ARVI. Une augmentation de la température pendant les premiers jours après le traitement avec des techniques chirurgicales est considérée comme normale..

Température 37 sous stress

La conséquence des situations émotionnelles et stressantes vécues pendant la journée est souvent le fait que la température monte le soir à 37 et même plus. Dans ce cas, il n'y a pas de réactions graves dans le corps et la normalisation des marques du thermomètre se produit indépendamment après la stabilisation du fond émotionnel. Dans ce cas, l'élévation de température dans des situations psychologiquement difficiles s'explique par la libération d'hormones associée dans le corps et l'accélération des processus métaboliques.

Température lors de la dentition des dents de sagesse

Les dents de sagesse, ou huit, apparaissent chez les personnes à l'âge adulte et souvent leur éruption s'accompagne de sensations inconfortables: douleur, difficulté à mâcher des aliments, détérioration du bien-être général. Compte tenu de la raison pour laquelle la température est de 37 dans ce cas, il convient de noter que le processus d'éruption de ces dents est associé à un traumatisme et à une inflammation ultérieure des tissus durs et mous, car ils n'avaient pas de «prédécesseurs» sous la forme de dents de lait. Si vous ne suivez pas scrupuleusement les règles d'hygiène, un processus infectieux peut se développer, aggravant la situation..

Que faire à 37 ans?

Certaines personnes, ayant découvert une légère augmentation de la température corporelle (température 37,2 sans symptômes), deviennent confuses et ne savent pas quoi faire ensuite. Parfois, on se demande même si vous pouvez laver à une température de 37, si vous pouvez aller à l'extérieur, etc. Tout d'abord, ne paniquez pas et essayez d'abord de trouver par vous-même la cause probable, écoutez plus attentivement votre corps. La suspicion de pathologie ne doit apparaître qu'après avoir exclu les facteurs provoquant une augmentation physiologique temporaire de la température.

Dois-je faire baisser la température 37?

Lorsqu'on vous demande s'il est nécessaire et possible d'abaisser la température de 37, vous devez immédiatement répondre que ce n'est pas nécessaire. L'état subfébrile n'est pas une indication pour la prise de médicaments antipyrétiques et l'utilisation de méthodes non médicamenteuses pour abaisser la température corporelle. De tels indicateurs ne sont pas dangereux pour le corps, ne provoquent pas de convulsions et d'autres réactions indésirables, provoquent rarement un inconfort notable. En renversant la fièvre de bas grade, non seulement nous «brouillons» l'image d'une possible maladie qui y est associée, mais nous empêchons également le corps de résister à cette pathologie.

Comment faire baisser la température 37?

Compte tenu du fait que nous avons découvert l'absence d'une telle nécessité, nous ne considérerons pas comment se débarrasser de la température 37 en la faisant simplement tomber. Si ce problème est détecté, la meilleure solution serait de planifier une visite chez le médecin dans un proche avenir pour en connaître les raisons..

Avant cela, pour aider votre corps à faire de la fièvre, il est recommandé:

  1. Augmentez votre consommation de liquide.
  2. Réduisez l'activité physique.
  3. Dans la pièce, donnez accès à l'air frais, surveillez les normes de température et d'humidité.

Température subfébrile - algorithme d'examen

Lorsqu'une température subfébrile est maintenue pendant une longue période, des analyses, des examens instrumentaux et physiques aideront à trouver le facteur causal et à établir un diagnostic. Étant donné que l'éventail des maladies dans lesquelles la température atteint de telles marques est très large, la liste des techniques de diagnostic prescrites est large et variable. Pour commencer, il est préférable de contacter un thérapeute qui déterminera l'algorithme d'examen le plus efficace dans un cas particulier, en tenant compte de l'histoire et des caractéristiques du corps, et de se référer à des spécialistes dans des domaines étroits de la médecine..

La liste des enquêtes comprend souvent les techniques suivantes:

  • test sanguin général et biochimique;
  • analyse d'urine générale;
  • radiographie pulmonaire;
  • tests sanguins pour le niveau d'hormones thyroïdiennes, hormones sexuelles;
  • Échographie des organes abdominaux, des organes pelviens;
  • fibrogastroduodénoscopie;
  • analyse des matières fécales pour les helminthiases;
  • examen des frottis gynécologiques;
  • tests pour les infections génitales;
  • ECG du cœur et autres.

Température corporelle 37-37,5 - que faire?

Une température corporelle de 37 à 37,5 ° C est appelée température subfébrile. De telles marques sur le thermomètre peuvent être observées assez souvent. Parfois, une température corporelle basse indique une maladie assez grave, et parfois c'est simplement la conséquence d'une erreur de mesure.

Si la température de 37 ° C persiste pendant une longue période, il est nécessaire de demander l'avis d'un spécialiste. Seul un médecin peut déterminer si une telle augmentation de température est une variante normale ou indique la présence d'une pathologie..

Comment mesurer correctement la température corporelle?

Chez l'homme, la température corporelle ne peut pas toujours rester au même niveau. De jour comme de nuit, il peut monter et descendre, ce qui est tout à fait normal. Dans le même temps, la personne ne ressentira aucun signe de maladie. Une élévation à long terme de la température à 37 ° C devrait être préoccupante.

Les options suivantes pour la température corporelle humaine sont possibles:

Marque du thermomètre inférieure à 35,5 ° C - température corporelle basse.

La marque sur le thermomètre varie de 35,5 à 37 ° C - température corporelle normale.

La marque sur le thermomètre est comprise entre 37,1 et 38 ° C (état subfébrile) ou plus de 38 ° C - température corporelle élevée.

Certains médecins ont tendance à croire qu'une température corporelle comprise entre 37 et 37,5 ° C est une variante de la norme. Ils considèrent les indicateurs sur un thermomètre de 37,5 à 38 ° C comme une température corporelle subfébrile..

Quelques faits sur la température corporelle que tout le monde devrait savoir:

Les statistiques indiquent que pour la plupart des gens, une température corporelle de 37 ° C est la norme. Bien qu'il soit généralement admis qu'une température de 36,6 ° C est normale.

Chez une personne, au cours de la journée, la température corporelle peut fluctuer à moins de 0,5 ° C ou plus, ce qui est également une variante de la norme.

Le matin, la température corporelle est toujours plus basse et le soir elle peut monter jusqu'à 37 ° C.

Pendant le sommeil, la température corporelle peut descendre à 36 ° C. Le taux le plus bas est observé entre 4 et 6 heures du matin. Si la température corporelle est de 37 ° C le matin, cela peut indiquer une maladie.

À partir de 16 h 00, la température corporelle d'une personne peut augmenter. Pour certaines personnes, une température de 37,5 le soir est une variante de la norme..

Chez les personnes âgées, la température corporelle est généralement plus basse et ses sauts quotidiens ne sont pas aussi prononcés.

L'âge d'une personne n'a pas une petite importance pour déterminer la norme et la pathologie à différentes températures corporelles. Ainsi, une température de 37 ° C le soir pour les enfants est normale. Les mêmes données pour les personnes âgées sont une pathologie.

La température corporelle peut être mesurée aux endroits suivants:

Le plus souvent, les gens mesurent la température de leur corps sous l'aisselle. Bien que ce soit la méthode la plus courante pour déterminer la température corporelle, c'est aussi la moins informative. Les données obtenues peuvent être influencées par la température et l'humidité de l'air, ainsi que par d'autres facteurs. Dans certains cas, lors du processus de mesure de la température corporelle, un saut réflexe est observé. Cela peut être dû à l'excitation de la personne. Si la température corporelle est mesurée dans la bouche ou dans le rectum, l'erreur dans les indicateurs sera minime..

Si la température corporelle est mesurée dans la cavité buccale, il faut se préparer au fait que ses valeurs seront 0,5 ° C plus élevées par rapport à l'aisselle.

Avec la méthode rectale de mesure de la température corporelle, les indicateurs seront 1 degré plus élevés par rapport à la température corporelle dans l'aisselle et 0,5 degré plus élevés par rapport à la cavité buccale.

Il est possible de mesurer la température corporelle dans le conduit auditif, et les données obtenues seront aussi précises que possible. Cependant, pour prendre des mesures, un appareil spécial est nécessaire, donc à la maison, la température corporelle dans l'oreille n'est pas mesurée.

Si la température corporelle est mesurée dans l'anus ou la bouche, les thermomètres à mercure doivent être abandonnés. A cet effet, seul un thermomètre électronique convient. Il est pratique d'utiliser un thermomètre factice spécial pour mesurer la température corporelle chez les bébés.

La température corporelle de 37,1 à 37,5 ° C peut être le résultat d'une erreur de mesure ou indiquer une pathologie. Seul un médecin peut le déterminer.

Si la température est de 37 est la norme?

En voyant une température de 37 à 37,5 ° C sur un thermomètre, pas de panique. Il est possible que ces indicateurs soient des erreurs de mesure.

Pour minimiser les risques d'erreur, les règles suivantes doivent être suivies lors de la mesure de la température corporelle:

À partir du moment de l'activité physique d'une personne, au moins une demi-heure devrait s'écouler. L'état doit être détendu et calme. Souvent, chez les enfants après des jeux actifs et en plein air, la température corporelle monte à 37-37,5 ° C.

La température corporelle de l'enfant peut augmenter après des pleurs ou des cris violents.

Il est préférable de prendre des mesures en même temps. Il faut se rappeler que la température corporelle est plus basse le matin et plus élevée le soir..

L'aisselle doit être absolument sèche lors de la prise de température corporelle.

Vous ne devez pas mesurer la température corporelle dans la bouche si une personne vient de manger ou de boire des boissons chaudes, si elle a un essoufflement ou des difficultés à respirer par le nez, si elle vient de fumer..

Les indicateurs de thermométrie rectale peuvent être augmentés de 1 à 2 degrés après la prise d'un bain chaud ou après une activité physique.

Le thermomètre peut afficher une température de 37 ° C si une personne a récemment mangé, fait du sport ou fait une autre activité physique, a subi un stress, est fatiguée ou est dans un état d'excitation. Une augmentation des indicateurs est possible après un long séjour au soleil, lorsque vous êtes dans une pièce fermée et étouffante, où le taux d'humidité est élevé. Affecte les indicateurs de température corporelle, l'air sec et l'augmentation de la température ambiante.

Il est possible que la température de 37 ° C soit le résultat d'un mauvais fonctionnement de l'appareil de mesure, ce qui est très important par rapport aux thermomètres électroniques, qui donnent souvent une erreur importante. Si l'appareil a des lectures élevées, l'un des membres de la famille doit mesurer la température corporelle, il est possible qu'elle soit également supérieure aux valeurs habituelles. C'est bien si la maison a un thermomètre à mercure. Cependant, il n'est pas toujours possible de mesurer la température corporelle avec un appareil à mercure, par exemple, lorsqu'il s'agit d'un petit enfant.

Pour minimiser le risque d'erreur, vous devez mesurer la température corporelle d'un adulte, d'abord avec un appareil à mercure, puis avec un appareil électronique. Ensuite, vous devriez vérifier les indicateurs.

Une température corporelle de 37 ° C peut être une option normale dans les conditions suivantes:

La température peut monter jusqu'à 37 ° C sur fond d'activité physique, après un choc émotionnel, avec fatigue chronique.

Les fluctuations de la température corporelle chez les femmes se produisent en fonction de la phase du cycle menstruel. Une augmentation de la température est observée après l'ovulation (17-25 jours du cycle). Dans ce cas, la température de base peut être supérieure à 37,3 ° C.

La ménopause peut également affecter les lectures de température corporelle. Ainsi, la marque sur le thermomètre augmentera pendant les soi-disant «marées».

Pour les nourrissons (jusqu'à un mois), une température de 37 à 37,5 est normale, car les processus de thermorégulation à cet âge ne sont pas encore parfaits. Le plus souvent, cette température corporelle est observée chez les enfants nés prématurément..

Pour les femmes enceintes, une température de 37,2 à 37,5 est également normale. Le plus souvent, une telle augmentation est observée dans les premiers stades de la naissance d'un enfant, bien qu'elle puisse persister jusqu'à la naissance même du bébé..

Pendant la lactation, une température de 37 ° C est normale. Le plus souvent, de tels indicateurs sont observés lors de l'écoulement du lait. Cependant, une femme doit surveiller attentivement son état. Si la température corporelle atteint des niveaux fébriles et que ce processus s'accompagne de douleurs thoraciques, cela peut indiquer le développement d'une mammite. Dans une telle situation, des soins médicaux sont nécessaires..

Bien que toutes ces conditions ne constituent pas une menace pour la vie et la santé humaines, une consultation spécialisée sur une augmentation de la température corporelle de 37 ° C ne sera pas superflue.

Causes d'une augmentation pathologique de la température corporelle

Une température de 37 à 37,5 ° C peut indiquer un processus pathologique dans le corps..

Une telle augmentation de la température corporelle est caractéristique des maladies suivantes:

La présence d'une infection dans l'organisme: ARVI, tuberculose, infections intestinales, inflammation des reins, de la vessie, etc..

Maladies non transmissibles, notamment: ulcère de l'estomac, polyarthrite rhumatoïde, thyroïdite, lupus érythémateux, etc..

Infection du corps par des parasites: helminthiases, toxoplasmose, amibiase, etc..

Pathologies nécessitant une intervention chirurgicale. Peut-être une augmentation de la température corporelle après la chirurgie.

Maladies oncologiques, maladies sur fond d'immunodéficience.

Maladies du système cardiovasculaire et nerveux, maladies chroniques du système respiratoire et de la peau.

Autres états du corps. Ainsi, la température corporelle peut augmenter pendant la poussée dentaire chez les enfants, ou être une réaction post-vaccination du corps.

La température corporelle de 37 à 37,5 ° C peut accompagner les processus infectieux suivants dans le corps:

Maladies du système respiratoire. Le plus souvent, il s'agit d'infections virales respiratoires aiguës. Si la maladie est bénigne, la température corporelle restera comprise entre 37 et 37,5 ° C. En parallèle, une personne développe une rhinite et une toux, éventuellement une augmentation des ganglions lymphatiques, l'apparition de douleurs dans le bas du dos et dans tout le corps. Il est possible qu'une température de 37 ° C indique une bronchite chronique ou une inflammation des sinus maxillaires. Un état subfébrile est souvent observé avec une pneumonie (pneumonie), surtout si l'agent causal de la maladie est le mycoplasme ou la chlamydia. Dans le contexte de la tuberculose, une température corporelle élevée peut persister pendant de nombreuses années et jusqu'à un certain moment, les autres symptômes de la maladie seront absents.

Maladies des reins et des voies urinaires. Une température de 37 ° C accompagne souvent la cystite, mais le patient présentera d'autres signes d'inflammation de la vessie. Dans le contexte de la pyélonéphrite, survenue pour la première fois, l'augmentation de la température est plus importante. Cependant, une température corporelle de 37 ° C peut accompagner une exacerbation de la pyélonéphrite chronique..

Maladies du système digestif de nature infectieuse. Il est possible qu'une personne développe une gastrite, un ulcère de l'estomac ou de l'intestin. Dans ce cas, des douleurs abdominales seront observées. Si la température corporelle monte à 37-37,5 ° C et qu'en parallèle une personne a la diarrhée et des vomissements, il est fort probable qu'elle ait une infection intestinale ou une hépatite.

Maladies de la région génitale. Chez les femmes, la température peut atteindre des niveaux subfébriles dans le contexte d'une vulvovaginite ou d'une autre inflammation des organes génitaux. L'avortement et le curetage peuvent provoquer un saut de température de 37 ° C ou plus. Des indicateurs similaires sont observés avec l'exacerbation de la prostatite chez les hommes.

Maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. L'inflammation du muscle cardiaque de nature infectieuse peut s'accompagner d'une augmentation de la température corporelle. En parallèle, le patient souffrira d'essoufflement, d'œdème et de troubles du rythme cardiaque.

La présence dans le corps d'un foyer d'infection chronique. Une température de 37,2 degrés peut indiquer une amygdalite, une adénoïdite, une prostatite ou une autre pathologie de nature chronique. En règle générale, après l'élimination du foyer de l'inflammation, la température corporelle revient à la normale..

Maladies des enfants. La varicelle est caractérisée par l'apparition d'une éruption cutanée et une augmentation de la température corporelle à 37 ° C et plus. Des symptômes similaires accompagnent la rougeole et la rubéole. En règle générale, l'éruption cutanée donne à l'enfant une gêne et s'accompagne de démangeaisons. Parfois, une température corporelle de 37 ° C et plus peut indiquer des maladies très graves, notamment: empoisonnement du sang (septicémie), inflammation de la muqueuse du cerveau (méningite). Par conséquent, une consultation médicale est nécessaire.

Parfois, après une infection, une température de 37 ° C persiste longtemps. Les médecins appellent cette condition la «queue de température». Une situation similaire peut être observée pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois. Dans ce cas, aucun traitement spécifique n'est nécessaire. La queue de température passera d'elle-même après un certain temps.

Cependant, dans une situation où une personne a le nez qui coule et tousse sur un fond de 37 ° C, vous devriez consulter un médecin. Très probablement, la maladie n'a pas été complètement traitée et sa rechute s'est produite. Ou une nouvelle infection est entrée dans le corps.

Une température de 37 ° C et plus peut indiquer une helminthiase chez un enfant. Le plus souvent, les enfants souffrent d'oxyures et d'ascaris. En parallèle, des symptômes tels que: douleurs abdominales, alternance diarrhée et constipation, réactions allergiques.

Autres raisons de l'augmentation de la température corporelle chez un enfant:

L'apparition des dents s'accompagne très souvent d'une température corporelle de 37 à 37,5 ° C. Dans ce cas, la prise de médicaments n'est pas nécessaire, il vous suffit de surveiller l'état de l'enfant. En règle générale, la température corporelle ne dépasse pas 38,5 ° C pendant la poussée dentaire.

Des températures de 37 ° C et plus peuvent augmenter après la vaccination. S'il y a un bond impressionnant, vous pouvez donner à l'enfant un médicament antipyrétique. Les jeunes enfants sont plus sensibles à la surchauffe que les adultes, donc une température de 37 ° C peut être observée lorsque le bébé est trop enveloppé. De plus, une telle augmentation de la température corporelle peut être très dangereuse et entraîner un coup de chaleur. Dans une telle situation, il est important de refroidir l'enfant le plus rapidement possible en retirant ses vêtements..

Les processus inflammatoires de nature non infectieuse peuvent également entraîner une augmentation de la température corporelle. De plus, presque toutes les maladies sont accompagnées d'autres symptômes. Donc, si une personne a une température de 37 ° C et une diarrhée avec du sang, cela indique très probablement le développement de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse. Une maladie telle que le lupus érythémateux disséminé s'accompagne d'une température corporelle de 37 ° C, qui se manifeste plusieurs mois avant l'apparition des premiers symptômes de la maladie.

Certaines réactions allergiques dans le corps peuvent être accompagnées d'une augmentation de la température corporelle, comme l'urticaire et la dermatite atopique. Dans l'asthme bronchique, une température corporelle de 37 ° C est associée à un essoufflement et des difficultés respiratoires.

Il est possible qu'une température de 37 ° C indique des maladies des systèmes suivants:

Dommages au système cardiovasculaire:

Dystonie végétative. Dans ce cas, la température corporelle monte à 37 ° C et plus, et le patient a également des maux de tête, la pression artérielle augmente.

Dommages au système respiratoire, nommément maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Dommages au système digestif. Une température de 37 ° C peut accompagner une pancréatite, une gastrite, une hépatite de nature non infectieuse, une œsophagite, etc..

Dommages au système nerveux:

Hémorragies, tumeurs du cerveau et de la moelle épinière, traumatismes.

Chez les jeunes femmes atteintes de dystonie, une température de 37 ° C indique une thermonévrose.

Maladie du rein. L'urolithiase, la glomérulonéphrite, les néphropathies à caractère dismetabolique peuvent être accompagnées d'une température de 37 ° C.

Dommages au système endocrinien, à savoir la maladie d'Addison et l'hyperthyroïdie.

Maladies du système immunitaire, maladies du sang:

Anémie ferriprive et autres pathologies sanguines.

Maladies oncologiques, maladies sur fond d'immunodéficience.

Dommages au système reproducteur. Une température de 37 ° C peut accompagner des affections telles que: fibromes utérins, kystes ovariens, etc..

Le cancer se caractérise par une température de 37 à 37,5 ° C, qui persiste longtemps. En parallèle, le patient commence à perdre du poids, son appétit en souffre et sa faiblesse augmente. En fonction de l'emplacement de la tumeur, des troubles fonctionnels de certains organes seront observés.

Après la chirurgie, la température de 37 à 37,5 ° C est normale. Il peut persister longtemps, ce qui dépend de la gravité de l'opération et des caractéristiques individuelles du corps humain. Parfois, une augmentation de la température corporelle à des valeurs subfébriles est observée après la laparoscopie ou après d'autres procédures de diagnostic.

Diagnostic à 37-37,5 ° C

Le maintien prolongé d'une température de 37 à 37,5 ° C est une raison pour contacter un médecin. Vous devez d'abord vous rendre à un rendez-vous avec un thérapeute, si nous parlons d'un adulte, ou d'un pédiatre, si nous parlons d'un enfant. Les femmes enceintes et allaitantes devraient absolument consulter un gynécologue.

Une température de 37 à 37,5 ° C est la raison de la réussite des examens suivants:

Don de sang pour analyse générale et biochimique.

Livraison d'urine pour analyse générale.

Échographie des organes abdominaux, des organes pelviens.

ECG et échographie du cœur.

Il est possible d'effectuer un test sanguin pour les marqueurs tumoraux, les anticorps, les hormones, etc..

Ces études sont classiques, si un tel besoin s'en fait sentir, le patient est référé pour un scanner ou une IRM, une ponction du LCR est réalisée, etc. Le médecin doit faire attention aux autres symptômes accompagnant une augmentation de la température corporelle.

Au besoin, le thérapeute oriente le patient vers une consultation spécialisée.

Que faire si la température augmente de 37 à 37,5 ° C?

Ne prenez pas de médicaments antipyrétiques à 37-37,5 ° C. Ils ne sont utilisés que pour abaisser la température à 38,5 ° C ou plus. Bien qu'il existe des exceptions à cette règle. Il est donc nécessaire d'abaisser la température de 37,5 ° C chez la femme au troisième trimestre de la grossesse. Des médicaments antipyrétiques doivent être administrés aux enfants qui ont déjà eu des convulsions fébriles. Les indications d'une diminution de la température de 37,5 ° C sont des pathologies des poumons, du cœur et du système nerveux, capables de progresser même avec une si légère augmentation des marques sur le thermomètre.

Il faut comprendre que l'utilisation de médicaments antipyrétiques peut entraîner des difficultés dans le diagnostic des maladies, ainsi que le développement d'effets secondaires..

Dans toutes les situations, vous devez faire attention aux points suivants:

Élimine la possibilité d'erreur lors de la mesure de la température corporelle.

Mesurer la température corporelle avec 2 thermomètres.

Considérez si 37 ° C est une option normale. Par exemple, si une femme porte un bébé et en est aux premiers stades de sa grossesse, mais que sa température corporelle augmente en même temps et qu'il n'y a aucun signe de maladie, c'est probablement normal..

En règle générale, lorsqu'une maladie devient la cause d'une augmentation de la température corporelle, après son élimination, les valeurs reviennent à la normale.

Vous devez immédiatement appeler un médecin dans les situations suivantes:

La température corporelle dépasse 38 ° C.

Outre une température de 37 ° C, des symptômes tels que: douleurs thoraciques, diarrhées et vomissements, troubles urinaires, toux sévère, etc..

Vous devriez également consulter un spécialiste en cas de suspicion de problèmes de santé..

Actions préventives

Dans le cas où le médecin n'a trouvé aucune maladie et a considéré que la température de 37 ° C est une variante de la norme, vous ne devez pas tout laisser aller tout seul. Une augmentation prolongée de la température corporelle à des niveaux subfébriles est toujours un stress pour le corps.

Par conséquent, vous pouvez utiliser les recommandations suivantes:

Débarrassez-vous des foyers chroniques d'infection à temps.

Évitez autant que possible les situations stressantes.

Arrêtez de fumer et d'abus d'alcool.

Prenez suffisamment de temps pour vous reposer la nuit, suivez une routine quotidienne.

Faites du sport, faites du tempérament.

Plus l'immunité d'une personne est forte, plus ses processus de thermorégulation deviennent parfaits. En règle générale, suivre ces simples recommandations vous permet de ramener votre température corporelle à la normale..

À propos du médecin: 2010 à 2016 Praticien de l'hôpital thérapeutique de l'unité centrale médico-sanitaire n ° 21, ville d'elektrostal. Depuis 2016, elle travaille dans le centre de diagnostic n ° 3.

Si la température est de 37 sans symptômes: qu'est-ce que cela signifie?

Le transfert de chaleur est un indicateur plutôt individuel pour chaque personne. Et la température, qui est normale pour l'un, sera trop élevée pour l'autre. Tout le monde sait que la température corporelle normale est de 36,6 degrés, cependant, les indicateurs peuvent être considérés comme normaux dans la plage de 35,9 à 37,2 degrés.

Souvent, une température de 37 sans symptômes, qui dure longtemps, commence à déranger la personne. Nous examinerons dans le matériel les raisons pour lesquelles cela se produit et ce qu'il faut faire dans de tels cas..

  • Pourquoi la température se maintient à 37: raisons naturelles et extérieures
    • Raisons naturelles pour maintenir la température 37
    • Si la température dure une semaine: raisons externes
  • Recommandations
  • Causes d'une augmentation de la température due à une maladie
    • Température dans le contexte de différents types de maladies
  • Que faire en cas d'hyperthermie prolongée?

Pourquoi la température se maintient à 37: raisons naturelles et extérieures

La température, qui est supérieure à 37 degrés, est appelée sous-fébrile dans la pratique médicale. Cela signifie une légère augmentation des indicateurs thermiques, qui ont été déclenchés par les raisons suivantes:

  • facteurs externes;
  • les infections;
  • processus inflammatoire.

Si une personne sans symptômes monte soudainement à 37 degrés et dure longtemps, même pendant des semaines, vous devez étudier attentivement les raisons de ce phénomène.

Raisons naturelles pour maintenir la température 37

Que faire quand une température aussi élevée dure des semaines sans raison? Vous devez comprendre que cela peut être dû à des facteurs héréditaires. Ils peuvent être transmis des parents aux enfants au niveau génétique et cela n'affecte en rien le bien-être d'une personne..

À une température élevée de 37 et plus, une personne présente généralement les manifestations cliniques suivantes:

  • fatigue accrue;
  • chaleur;
  • la faiblesse;
  • somnolence;
  • vertiges;
  • maux de tête;
  • troubles auditifs et visuels.

Si une température de 37 degrés et plus dure des semaines sans raison et n'est pas accompagnée des symptômes énumérés, alors, très probablement, les raisons sont naturelles et l'indicateur lui-même dans ce cas est la norme pour une personne.

Si la température dure une semaine: raisons externes

Avec des taux élevés sans rhumes typiques ni autres maladies, les symptômes peuvent être causés par de tels facteurs:

  • surchauffe du corps au soleil, chaleur, dans une pièce chaude;
  • activité physique accrue;
  • facteurs nutritionnels;
  • surmenage de nature nerveuse et mentale.

N'oubliez pas qu'une légère augmentation de la température corporelle due à de tels facteurs est une réaction naturelle. La dissipation thermique change tout au long de la journée et en fonction du métabolisme. Les changements d'indicateurs ne menacent en aucun cas la santé, ils ne durent pas trop longtemps et reviennent à la normale après l'élimination des causes externes de ces fluctuations.

Dans certains cas, ces facteurs provoquent non seulement une hyperthermie, mais également un problème prolongé lorsque l'hyperthermie dure des semaines. Dans les cas graves, il peut tenir même pendant un mois, il est alors recommandé de consulter un médecin.

Recommandations

Pour améliorer votre condition et mettre en ordre les indicateurs du thermomètre, vous devez suivre ces recommandations:

  • équilibrez votre alimentation;
  • marcher beaucoup;
  • abandonner les activités physiques actives pendant un certain temps;
  • faire des exercices légers le matin;
  • soulagez-vous du stress;
  • dans certains cas, le médecin prescrit une cure de sédatifs.

Il existe d'autres raisons pour lesquelles un indice thermique de 37 peut durer des semaines sans symptômes visibles. Ainsi, chez les femmes, cela peut être causé par l'ovulation, les indicateurs thermiques peuvent atteindre 37,4 degrés. En outre, les femmes doivent faire attention que si la température dans la région de 37 degrés est maintenue sans symptômes visibles pendant 2 semaines ou plus, cela peut indiquer une grossesse. Ici, vous devez faire un test et savoir si tel est le cas.

Causes d'une augmentation de la température due à une maladie

Même sans symptômes visibles, une température de 37 chez un adulte, qui dure des semaines, peut parler d'une maladie particulière. Donc, cela peut être:

  • les maladies allergiques;
  • infectieux aux premiers stades;
  • maladies systémiques;
  • endocrine;
  • traumatisme.

Les infections sont la cause la plus fréquente de fièvre chez les personnes de tous âges. Souvent, dans un contexte de rhumes et de maladies virales sans autres symptômes, une température de 37 peut être maintenue pendant 5 jours, ce qui est tout à fait normal. Si cet indicateur ne baisse pas pendant 2 semaines ou plus, cela peut indiquer qu'une personne a des maladies telles que:

  • pneumonie;
  • tuberculose et autres affections bactériennes.

Tous sont traités, mais il est préférable de commencer le traitement le plus tôt possible.Par conséquent, en cas de manifestations et de symptômes de température suspects, contactez un spécialiste dès que possible.

Température dans le contexte de différents types de maladies

Une forte fièvre accompagnée d'allergies n'est pas un symptôme typique, mais elle accompagne souvent la maladie sans autres symptômes. Les allergies dans ce cas sont dites atypiques. Un symptôme caractéristique des maladies est une température de 37 pendant 3 jours, qui augmente en raison de processus inflammatoires dans le corps. Le traitement consiste à prendre des antihistaminiques et à éliminer le foyer inflammatoire. Il est très important de distinguer les maladies allergiques par les symptômes du rhume..

Souvent, une température de 37 ° C sans symptômes supplémentaires est un signe de la présence de maladies auto-immunes ou systémiques, par exemple, la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn. L'indice thermique à 37 peut être conservé pendant un mois. La cause est souvent diagnostiquée pendant une longue période, car un examen complet du tractus gastro-intestinal du patient est nécessaire. Après avoir clarifié le diagnostic, le traitement prévoit la nécessité de réduire les symptômes à un état de rémission, mais il est presque impossible de guérir complètement de telles pathologies à notre époque..

En outre, une conservation à long terme de la température 37 (six mois ou plus) peut indiquer des néoplasmes. Cette condition peut être complètement asymptomatique. Une légère hyperthermie peut apparaître régulièrement le soir ou persister tout au long de la journée. Les lésions bénignes et malignes peuvent être accompagnées d'une fièvre pendant des mois ou des semaines. Dans de tels cas, il est très important de diagnostiquer la maladie à temps et de sauver le patient de la menace de mort..

Si la température reste à 37 degrés pendant un mois, cela peut indiquer des maladies du système endocrinien. La fièvre est une conséquence d'une violation du niveau d'hormones humaines et la température peut également être maintenue à ce niveau pendant 2 semaines. Le déséquilibre hormonal dans ce cas est plus souvent provoqué par un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Le problème doit être détecté à temps pour éviter le développement d'un diabète ou d'une perte auditive.

L'hyperthermie peut résulter d'une lésion cérébrale traumatique. Ainsi, la température de 37 degrés peut être maintenue pendant 3 semaines après une commotion cérébrale, les symptômes apparaissent souvent longtemps après la blessure. Cela est dû à des dommages à la région du cerveau, qui est responsable de la thermorégulation. Le symptôme disparaît après la restauration du corps.

Que faire en cas d'hyperthermie prolongée?

Si la température est maintenue en dessous de 38 degrés, vous n'avez pas besoin de prendre de médicaments antipyrétiques. Au moyen de la chaleur, le corps lui-même lutte contre les virus et les bactéries, rien d'autre n'est à faire.

Si le symptôme provoque un inconfort ou un autre, il peut être réduit par les méthodes suivantes:

  • Appliquez des compresses rafraîchissantes sur votre front, vos poignets ou vos mollets;
  • essuyez le corps avec de l'eau, une solution de vodka ou de vinaigre faible;
  • enlever les vêtements en excès et ranger la couverture.

Vous ne pouvez pas mettre de pansements et de banques de moutarde, ainsi que l'inhalation. Tout cela accélère le flux sanguin, ce qui conduit à un œdème pulmonaire. Boire beaucoup d'eau et de solutions de réhydratation est recommandé. Il est impossible d'augmenter la quantité de nourriture consommée, car dans la chaleur, l'énergie est consommée de manière très économique.

Si, dans le contexte de la température, vous vous inquiétez de la douleur dans l'abdomen et ressentez également des signes de déshydratation, vous devez appeler d'urgence un spécialiste..

Si vous savez qu'une température élevée sans symptômes est normale pour vous, alors vous n'avez pas à vous inquiéter, mais si cela dure des semaines sans raison et en l'absence de symptômes, il est préférable de consulter un médecin pour exclure la présence de maux cachés..

Température subfébrile: pourquoi la température est de 37

La température corporelle est l'un des paramètres physiologiques les plus importants qui indiquent l'état du corps. Nous savons tous depuis l'enfance que la température corporelle normale est de +36,6 ºC et qu'une augmentation de température de plus de +37 ºC indique une sorte de maladie.

Quelle est la raison de cette condition? L'élévation de la température est une réponse immunitaire à l'infection et à l'inflammation. Le sang est saturé de substances (pyrogènes) augmentant la température produites par des microorganismes pathogènes. Ceci, à son tour, stimule le corps à produire ses propres pyrogènes. Le métabolisme est quelque peu accéléré pour permettre au système immunitaire de lutter plus facilement contre la maladie. La fièvre n'est généralement pas le seul symptôme de la maladie. Par exemple, avec le rhume, nous ressentons leurs symptômes typiques - fièvre, maux de gorge, toux, écoulement nasal. Avec un rhume doux, la température corporelle peut atteindre +37,8 ºC. Et en cas d'infections sévères, telles que la grippe, monter à + 39-40 ºC, et des douleurs dans tout le corps et une faiblesse peuvent s'ajouter aux symptômes.

Risque d'augmentation de la température

Dans de telles situations, nous savons parfaitement comment se comporter et comment traiter la maladie, car son diagnostic n'est pas difficile. Nous nous gargarisons, prenons des anti-inflammatoires et des antipyrétiques, si nécessaire, prenons des antibiotiques et la maladie disparaît progressivement. Et après quelques jours, la température revient à la normale. La plupart d'entre nous ont été confrontés à une situation similaire plus d'une fois dans notre vie..

Cependant, il arrive que certaines personnes présentent des symptômes légèrement différents. Ils trouvent que leur température est plus élevée que la normale, mais pas de beaucoup. Nous parlons de subfébrile - d'une température comprise entre 37 et 38 ºC.

Cette condition est-elle dangereuse? Si cela ne dure pas longtemps - pendant plusieurs jours, et que vous pouvez l'associer à une sorte de maladie infectieuse, alors non. Il suffit de le guérir et la température baissera. Mais que faire s'il n'y a pas de symptômes visibles d'un rhume ou d'une grippe?

Ici, il faut garder à l'esprit que dans certains cas, le rhume peut avoir des symptômes flous. Une infection sous forme de bactéries et de virus est présente dans le corps et les forces immunitaires réagissent à leur présence en augmentant la température. Cependant, la concentration de micro-organismes pathogènes est si faible qu'ils sont incapables de provoquer les symptômes typiques d'un rhume - toux, écoulement nasal, éternuements, maux de gorge. Dans ce cas, la fièvre peut passer après la mort de ces agents infectieux et le rétablissement du corps..

Surtout souvent, une situation similaire peut être observée pendant la saison froide, pendant la période d'épidémies de rhume, lorsque les agents infectieux peuvent attaquer à plusieurs reprises le corps, mais trébucher sur une barrière d'immunité assiégée et ne provoquent aucun symptôme visible, à l'exception d'une augmentation de la température de 37 à 37,cinq. Donc, si vous avez 4 jours 37,2 ou 5 jours 37,1, et que vous vous sentez bien en même temps, ce n'est pas un sujet de préoccupation..

Cependant, comme vous le savez, les rhumes durent rarement plus d'une semaine. Et, si la température élevée dure plus longtemps que cette période et ne disparaît pas, et qu'aucun symptôme n'est observé, alors cette situation est une raison de réfléchir sérieusement. Après tout, une condition subfébrile constante sans symptômes peut être un signe avant-coureur ou le signe de nombreuses maladies graves, beaucoup plus graves que le rhume. Il peut s'agir de maladies de nature à la fois infectieuse et non infectieuse..

Technique de mesure

Cependant, avant de vous inquiéter en vain et de vous rendre chez les médecins, vous devez exclure une raison aussi banale de condition subfébrile comme une erreur de mesure. En effet, il se peut fort bien que la raison du phénomène réside dans un thermomètre défectueux. En règle générale, c'est la faute des thermomètres électroniques, en particulier les moins chers. Ils sont plus pratiques que les traditionnels au mercure, mais ils peuvent souvent afficher des données incorrectes. Cependant, les thermomètres à mercure ne sont pas à l'abri des erreurs. Par conséquent, il est préférable de vérifier la température sur un autre thermomètre..

La température corporelle est généralement mesurée dans l'aisselle. Des mesures rectales et orales sont également possibles. Dans les deux derniers cas, la température peut être légèrement plus élevée.

La mesure doit être prise en position assise, calme, dans une pièce à température normale. Si la mesure est effectuée immédiatement après un effort physique intense ou dans une pièce surchauffée, la température corporelle dans ce cas peut être plus élevée que d'habitude. Cette circonstance doit également être prise en compte..

Il faut également prendre en compte une circonstance telle que les changements de température au cours de la journée. Si le matin, la température est inférieure à 37 et le soir - la température est de 37 ou légèrement plus élevée, ce phénomène peut être une variante de la norme. Pour de nombreuses personnes, la température peut changer quelque peu pendant la journée, augmentant le soir et atteignant des valeurs de 37, 37,1. Cependant, en règle générale, la température du soir ne doit pas être subfébrile. Dans un certain nombre de maladies, un syndrome similaire, lorsque chaque soir la température est supérieure à la normale, est également observé.Par conséquent, dans ce cas, il est recommandé de subir un examen.

Causes possibles d'un état subfébrile prolongé

Si vous avez une température corporelle élevée sans symptômes pendant une longue période et que vous ne comprenez pas ce que cela signifie, vous devriez consulter un médecin. Seul un spécialiste après un examen approfondi peut dire que c'est normal ou non, et si c'est anormal, quelle en est la raison. Mais, bien sûr, ce n'est pas mal de savoir par vous-même ce qui peut provoquer un tel symptôme..

Quelles conditions du corps peuvent provoquer une affection subfébrile prolongée sans symptômes:

  • variante de la norme
  • changements des niveaux hormonaux pendant la grossesse
  • thermonévrose
  • température queue des maladies infectieuses
  • maladies oncologiques
  • maladies auto-immunes - lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn
  • toxoplasmose
  • brucellose
  • tuberculose
  • invasions helminthiques
  • septicémie latente et inflammation
  • foyers d'infection
  • maladie thyroïdienne
  • anémie
  • thérapie médicamenteuse
  • sida
  • maladies intestinales
  • hépatite virale
  • Maladie d'Addison

Variante standard

Les statistiques indiquent que 2% de la population mondiale a une température normale légèrement supérieure à 37. Mais si vous n'avez pas une température similaire depuis l'enfance et que l'état subfébrile n'est apparu que récemment, alors c'est un cas complètement différent, et vous n'appartenez pas à cette catégorie de personnes.

Grossesse et allaitement

La température corporelle est régulée par les hormones produites dans le corps. Au début d'une période de la vie d'une femme telle que la grossesse, une restructuration du corps se produit, qui, en particulier, se traduit par une augmentation de la production d'hormones féminines. Ce processus peut provoquer une surchauffe du corps. En règle générale, une température d'environ 37,3 ° C pendant la grossesse ne devrait pas être une préoccupation majeure. De plus, le fond hormonal est par la suite stabilisé et l'état subfébrile passe.

Habituellement, à partir du deuxième trimestre, la température corporelle de la femme se stabilise. Parfois, un état subfébrile peut accompagner toute la grossesse. En règle générale, si une fièvre est observée pendant la grossesse, cette situation ne nécessite pas de traitement. Parfois, une condition subfébrile avec une température d'environ 37,4 peut également être observée chez les femmes qui allaitent, en particulier dans les premiers jours après l'apparition du lait. Ici, la raison du phénomène est similaire - les fluctuations du niveau d'hormones.

Thermonévrose

La température corporelle est régulée dans l'hypothalamus, l'une des régions du cerveau. Cependant, le cerveau est un système interconnecté et les processus dans une partie de celui-ci peuvent en influencer une autre. Par conséquent, un tel phénomène est très souvent observé lorsque, dans les états névrotiques - anxiété, hystérie - la température corporelle dépasse 37.

Ceci est également facilité par la production de quantités accrues d'hormones dans les névroses. Un état subfébrile prolongé peut accompagner le stress, les états neurasthéniques, de nombreuses psychoses. Avec la thermonévrose, la température revient généralement à la normale pendant le sommeil.

Pour exclure une telle raison, il est nécessaire de consulter un neuropathologiste ou un psychothérapeute. Si vous avez vraiment une névrose ou une anxiété associée au stress, vous devez suivre un traitement, car les nerfs lâches peuvent causer des problèmes beaucoup plus graves que l'état subfébrile..

Queues de température

Ne pas ignorer une raison aussi banale comme une trace d'une maladie infectieuse précédemment transmise. Ce n'est un secret pour personne que de nombreuses grippes et infections respiratoires aiguës, en particulier celles dont l'évolution est sévère, conduisent le système immunitaire à un état de mobilisation accrue. Et dans le cas où les agents infectieux ne sont pas complètement supprimés, le corps peut maintenir une température élevée pendant plusieurs semaines après le pic de la maladie. Ce phénomène est appelé une queue de température. Il peut être observé chez un adulte et un enfant..

Par conséquent, si la température + 37 ºC et plus dure une semaine, les causes du phénomène peuvent résider précisément dans la maladie précédemment transférée et guérie (comme il semblait). Bien sûr, si vous étiez malade peu de temps avant la découverte d'une température subfébrile constante avec une maladie infectieuse, il n'y a rien à craindre - l'état subfébrile est précisément son écho. En revanche, cette situation ne peut pas être qualifiée de normale, car elle indique une faiblesse du système immunitaire et la nécessité de prendre des mesures pour le renforcer..

Maladies oncologiques

Cette raison ne peut pas non plus être écartée. Souvent, c'est un état subfébrile qui est le premier signe d'une tumeur qui est apparue. Cela s'explique par le fait que la tumeur jette des pyrogènes dans la circulation sanguine - des substances qui provoquent une augmentation de la température. Une condition subfébrile accompagne souvent les maladies oncologiques du sang - la leucémie. Dans ce cas, l'effet est dû à une modification de la composition du sang..

Pour exclure de telles maladies, il est nécessaire de subir un examen approfondi et de faire une prise de sang. Le fait qu'une augmentation persistante de la température puisse être causée par une maladie aussi grave que le cancer rend ce syndrome à prendre au sérieux.

Maladies auto-immunes

Les maladies auto-immunes sont causées par une réponse anormale du système immunitaire d'une personne. En règle générale, les cellules immunitaires - les phagocytes et les lymphocytes attaquent les corps étrangers et les micro-organismes. Cependant, dans certains cas, ils commencent à percevoir les cellules de leur corps comme étrangères, ce qui conduit à l'apparition de la maladie. Dans la plupart des cas, le tissu conjonctif est affecté..

Presque toutes les maladies auto-immunes - polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, maladie de Crohn, s'accompagnent d'une augmentation de la température à 37 et plus sans symptômes. Bien que ces maladies aient généralement un certain nombre de manifestations, elles peuvent ne pas être remarquées à un stade précoce. Pour exclure de telles maladies, vous devez être examiné par un médecin..

Toxoplasmose

La toxoplasmose est une maladie infectieuse très courante qui se déroule souvent sans symptômes visibles, à l'exception de la fièvre. Il est courant pour les propriétaires d'animaux, en particulier les chats porteurs de bacilles. Par conséquent, si des animaux duveteux vivent dans votre maison et que la température est subfébrile, c'est une raison de suspecter cette maladie..

Vous pouvez également contracter la maladie par une viande mal cuite. Pour diagnostiquer la toxoplasmose, un test sanguin doit être effectué pour détecter une infection. Vous devez également faire attention aux symptômes tels que faiblesse, maux de tête, perte d'appétit. La température avec la toxoplasmose ne s'égare pas avec l'aide d'antipyrétiques.

Brucellose

La brucellose est une autre maladie causée par une infection d'origine animale. Mais cette maladie est le plus souvent touchée par les agriculteurs qui s'occupent du bétail. La maladie au stade initial s'exprime à une température relativement basse. Cependant, à mesure que la maladie progresse, elle peut prendre des formes sévères, affectant le système nerveux. Cependant, si vous ne travaillez pas dans une ferme, la brucellose peut être exclue comme cause d'hyperthermie..

Tuberculose

Hélas, la consommation, connue pour les œuvres de la littérature classique, n'est pas encore devenue la propriété de l'histoire. Des millions de personnes souffrent actuellement de tuberculose. Et cette maladie est maintenant courante non seulement dans des endroits moins éloignés que beaucoup le pensent. La tuberculose est une maladie infectieuse grave et tenace qui est difficile à traiter même par les méthodes de la médecine moderne.

Cependant, l'efficacité du traitement dépend en grande partie de la rapidité avec laquelle les premiers signes de la maladie ont été détectés. Les premiers signes de la maladie comprennent un état subfébrile sans autres symptômes prononcés. Parfois, des températures supérieures à 37 ºC peuvent être observées non pas toute la journée, mais uniquement le soir.

D'autres symptômes de la tuberculose comprennent une augmentation de la transpiration, de la fatigue, de l'insomnie et une perte de poids. Pour déterminer avec précision si vous avez la tuberculose, vous devez effectuer une analyse de la tuberculine (test de Mantoux), ainsi qu'une fluorographie. Il faut garder à l'esprit que la fluorographie ne peut révéler que la forme pulmonaire de la tuberculose, tandis que la tuberculose peut également affecter le système génito-urinaire, les os, la peau et les yeux. Par conséquent, vous ne devez pas vous fier uniquement à cette méthode de diagnostic..

Il y a environ 20 ans, un diagnostic de SIDA signifiait une sentence. Aujourd'hui, la situation n'est pas si triste - les médicaments modernes peuvent soutenir la vie d'une personne infectée par le VIH pendant de nombreuses années, voire des décennies. Il est beaucoup plus facile d'être infecté par cette maladie qu'on ne le croit généralement. Cette maladie affecte non seulement les représentants des minorités sexuelles et les toxicomanes. Vous pouvez attraper le virus de l'immunodéficience, par exemple, dans un hôpital avec une transfusion sanguine, avec un contact sexuel occasionnel.

Un état subfébrile constant est l'un des premiers signes de la maladie. Notons. que dans la plupart des cas, l'affaiblissement de l'immunité dans le SIDA s'accompagne d'autres symptômes - une susceptibilité accrue aux maladies infectieuses, aux éruptions cutanées et aux troubles des selles. Si vous avez des raisons de suspecter le SIDA, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Invasions helminthiques

Les vers ou helminthes sont généralement appelés vers parasites vivant dans le corps humain. Il n'est pas si difficile d'être infecté par des parasites, car les œufs de beaucoup d'entre eux vivent dans le corps des animaux, dans le sol ou les plans d'eau. Le non-respect des règles d'hygiène conduit au fait qu'ils pénètrent dans le corps humain.

De nombreuses maladies parasitaires peuvent provoquer une affection subfébrile persistante. En règle générale, il s'accompagne d'une indigestion, mais dans de nombreux cas, surtout si les parasites ne se sont pas installés dans les intestins, mais dans d'autres tissus, ces symptômes peuvent ne pas être présents. Vous devez également faire attention à un symptôme aussi courant que la perte de poids. Les parasites intestinaux sont identifiés par analyse des selles. En outre, de nombreuses maladies parasitaires sont diagnostiquées à l'aide d'un test sanguin..

Septicémie latente, processus inflammatoires

Souvent, une infection dans le corps peut être de nature latente et ne montrer aucun signe autre qu'une augmentation de la température. Les foyers d'un processus infectieux lent peuvent être localisés dans presque tous les organes du système cardiovasculaire, du tractus gastro-intestinal, des systèmes osseux et musculaire. Le plus souvent, les organes urinaires sont affectés par une inflammation (pyélonéphrite, cystite, urétrite).

Souvent, une fièvre de bas grade peut être associée à une endocardite infectieuse - une maladie inflammatoire chronique qui affecte les tissus entourant le cœur. Cette maladie peut être latente pendant une longue période et ne se manifester d'aucune autre manière..

En outre, une attention particulière doit être portée à la cavité buccale. Cette zone du corps est particulièrement vulnérable aux bactéries pathogènes car elles peuvent y pénétrer régulièrement. Même une carie dentaire simple et non traitée peut devenir un foyer d'infection, qui pénètre dans la circulation sanguine et provoque une réponse protectrice constante du système immunitaire sous la forme d'une augmentation de la température. Le groupe à risque comprend également les patients atteints de diabète sucré, qui peuvent avoir des ulcères qui ne guérissent pas et qui se font sentir par la fièvre..

Maladies de la glande thyroïde

Les hormones thyroïdiennes telles que l'hormone stimulant la thyroïde jouent un rôle important dans la régulation du métabolisme. Certaines conditions thyroïdiennes peuvent augmenter la libération d'hormones. Une augmentation des hormones peut être accompagnée de symptômes tels qu'une augmentation du rythme cardiaque, une perte de poids, une hypertension, une incapacité à tolérer la chaleur, une détérioration des cheveux et de la fièvre. Des troubles nerveux sont également observés - augmentation de l'anxiété, de l'anxiété, de la distraction, de la neurasthénie.

Une augmentation de la température peut également être observée avec un manque d'hormones thyroïdiennes. Pour éliminer le déséquilibre des hormones thyroïdiennes, il est recommandé de faire un test sanguin pour le niveau d'hormones thyroïdiennes.

Maladie d'Addison

Cette maladie est assez rare et se traduit par une diminution de la production d'hormones par les glandes surrénales. Il se développe pendant une longue période sans symptômes particuliers et s'accompagne souvent d'une augmentation modérée de la température..

Anémie

Une légère augmentation de la température peut également provoquer un syndrome tel que l'anémie. L'anémie est un manque d'hémoglobine ou de globules rouges dans le corps. Ce symptôme peut se manifester dans diverses maladies, il est particulièrement caractéristique des saignements sévères. En outre, une augmentation de la température peut être observée avec une certaine avitaminose, un manque de fer et d'hémoglobine dans le sang..

Traitement médical

À une température subfébrile, les causes du phénomène peuvent être la prise de médicaments. De nombreux médicaments peuvent provoquer de la fièvre. Ceux-ci comprennent les antibiotiques, en particulier les pénicillines, certaines substances psychotropes, en particulier les antipsychotiques et les antidépresseurs, les antihistaminiques, l'atropine, les relaxants musculaires, les analgésiques narcotiques..

Très souvent, une élévation de température est une forme de réaction allergique à un médicament. Cette version est peut-être la plus simple à vérifier - il suffit d'arrêter de prendre le médicament qui éveille les soupçons. Bien sûr, cela doit être fait avec la permission du médecin traitant, car le retrait du médicament peut entraîner des conséquences beaucoup plus graves que l'état subfébrile.

Âge jusqu'à un an

Chez les nourrissons, les causes de la fièvre légère peuvent résider dans les processus naturels de développement du corps. En règle générale, une personne a une température légèrement plus élevée dans les premiers mois de sa vie que les adultes. De plus, des troubles de la thermorégulation peuvent être observés chez les nourrissons, ce qui se traduit par une légère température subfébrile. Ce phénomène n'est pas un symptôme de pathologie et devrait disparaître de lui-même. Bien que si la température augmente chez les nourrissons, il est toujours préférable de les montrer au médecin pour exclure les infections.

Maladies intestinales

De nombreuses maladies intestinales infectieuses peuvent être asymptomatiques, à l'exception d'une augmentation de la température au-dessus des valeurs normales. En outre, un syndrome similaire est caractéristique de certains processus inflammatoires dans les maladies du tractus gastro-intestinal, par exemple dans la colite ulcéreuse.

Hépatite

Les hépatites B et C sont des maladies virales graves qui affectent le foie. En règle générale, un état subfébrile prolongé accompagne les formes lentes de la maladie. Cependant, dans la plupart des cas, ce n'est pas le seul symptôme. Habituellement, l'hépatite s'accompagne également de lourdeur dans le foie, surtout après avoir mangé, de jaunissement de la peau, de douleurs dans les articulations et les muscles et une faiblesse générale. Si vous soupçonnez une hépatite, vous devriez consulter un médecin dès que possible, car un traitement précoce réduit le risque de complications graves et potentiellement mortelles..

Diagnostic des causes de l'état subfébrile prolongé

Comme vous pouvez le voir, il existe un grand nombre de causes potentielles pouvant entraîner une violation de la thermorégulation du corps. Et découvrir pourquoi cela se produit n'est pas facile. Cela peut prendre du temps et exiger des efforts importants. Néanmoins, il y a toujours quelque chose à partir duquel un tel phénomène est observé. Et une température élevée dit toujours quelque chose, généralement que quelque chose ne va pas avec le corps.

En règle générale, il est impossible d'établir la cause de l'état subfébrile à la maison. Cependant, certaines conclusions sur sa nature peuvent être tirées. Toutes les raisons qui provoquent la fièvre peuvent être divisées en deux groupes - associées à une sorte de processus inflammatoire ou infectieux et non associées à celui-ci.

  • Dans le premier cas, la prise d'antipyrétiques et d'anti-inflammatoires tels que l'aspirine, l'ibuprofène ou le paracétamol peut restaurer une température normale, quoique pendant une courte période..
  • Dans le second cas, la prise de tels médicaments n'a aucun effet. Cependant, il ne faut pas penser que l'absence d'inflammation rend la cause de l'état subfébrile moins grave. Au contraire, le nombre de causes non inflammatoires de la fièvre de bas grade peut inclure des choses aussi graves que le cancer..

En règle générale, les maladies sont rarement trouvées, dont le seul symptôme est un état subfébrile. Dans la plupart des cas, d'autres symptômes sont également présents - par exemple, douleur, faiblesse, transpiration, insomnie, étourdissements, hypertension ou hypotension, troubles du pouls, symptômes gastro-intestinaux ou respiratoires anormaux. Cependant, ces symptômes sont souvent effacés et l'homme ordinaire est généralement incapable de déterminer le diagnostic à partir d'eux. Mais pour un médecin expérimenté, l'image peut être claire..

En plus des symptômes, vous devez informer votre médecin de toutes les activités récentes que vous avez effectuées. Par exemple, avez-vous communiqué avec des animaux, quels aliments vous mangiez, si vous avez voyagé dans des pays exotiques, etc. Lors de la détermination de la cause, des informations sur les maladies antérieures du patient sont également utilisées, car il est tout à fait possible que l'état subfébrile soit une conséquence de la rechute d'une maladie traitée depuis longtemps..

Pour établir ou clarifier les causes de l'état subfébrile, il est généralement nécessaire de passer plusieurs tests physiologiques. Tout d'abord, il s'agit d'un test sanguin. Dans l'analyse, il faut tout d'abord prêter attention à un paramètre tel que la vitesse de sédimentation des érythrocytes. Une augmentation de ce paramètre indique un processus inflammatoire ou une infection. Des paramètres tels que le nombre de leucocytes et les taux d'hémoglobine sont également importants..

Pour détecter le VIH, l'hépatite, des tests sanguins spéciaux sont nécessaires. Une analyse d'urine est également nécessaire, ce qui aidera à déterminer s'il existe des processus inflammatoires dans les voies urinaires. Dans le même temps, une attention particulière est également portée au nombre de leucocytes dans l'urine, ainsi qu'à la présence de protéines dans celle-ci. Pour couper la probabilité d'invasions helminthiques, les matières fécales sont analysées.

Si les analyses ne permettent pas de déterminer sans ambiguïté la cause de l'anomalie, les organes internes sont alors examinés. Pour cela, diverses méthodes peuvent être utilisées - échographie, radiographie, tomographie calculée et magnétique..

Une radiographie pulmonaire peut aider à détecter la tuberculose pulmonaire et un électrocardiogramme peut aider à détecter une endocardite infectieuse. Dans certains cas, une biopsie peut être indiquée.

L'établissement d'un diagnostic dans le cas d'un état subfébrile peut souvent être compliqué par le fait que le patient peut avoir plusieurs causes potentielles du syndrome à la fois, mais il n'est pas toujours facile de séparer les vraies causes des fausses..

Que faire si vous ou votre enfant avez une fièvre persistante?

À quel médecin dois-je m'adresser avec ce symptôme? Le moyen le plus simple est de consulter un thérapeute qui, à son tour, peut orienter vers des spécialistes - un endocrinologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un chirurgien, un neurologue, un oto-rhino-laryngologiste, un cardiologue, etc..

Bien entendu, la fièvre de bas grade, contrairement aux fébriles, ne présente pas de danger pour l'organisme et ne nécessite donc pas de traitement symptomatique. Le traitement dans un tel cas vise toujours à éliminer les causes cachées de la maladie. L'automédication, par exemple avec des antibiotiques ou des antipyrétiques, sans une compréhension claire des actions et des objectifs est inacceptable, car elle peut non seulement être inefficace et brouiller le tableau clinique, mais aussi conduire au fait qu'une véritable maladie sera déclenchée.

Mais il ne découle pas de l'insignifiance du symptôme qu'il doit être ignoré. Au contraire, la température subfébrile est une raison de subir un examen approfondi. Cette étape ne peut être reportée à plus tard, vous rassurant que ce syndrome n'est pas dangereux pour la santé. Il faut comprendre que de graves problèmes peuvent se trouver derrière un dysfonctionnement aussi insignifiant du corps. publié par econet.ru.

P.S. Et rappelez-vous, rien qu'en modifiant votre consommation - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Avez-vous aimé l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

Pour Plus D'Informations Sur La Bronchite

Règles pour l'inhalation d'huile à la maison

Eucalyptus pour inhalation avec un rhumePour la rhinite bactérienne et virale, l'inhalation d'huile d'eucalyptus est utilisée. Si l'huile de la plante est utilisée selon toutes les règles, elle n'apporte pas moins d'effet que les sprays et gouttes, qui traitent traditionnellement la congestion nasale et les écoulements..

Comment soigner un mal de gorge avec du miel

Le miel est un produit contenant une grande quantité d'oligo-éléments et de vitamines. Il doit être utilisé non seulement pour renforcer le système immunitaire et protéger le corps, mais également pour lutter contre une maladie aussi grave que l'amygdalite..