Essoufflement avec bronchite - source de préoccupation!

Toutes les maladies du système bronchopulmonaire, y compris la bronchite aiguë et chronique, sont accompagnées du symptôme le plus caractéristique - l'essoufflement. L'essoufflement avec bronchite indique la gravité de la maladie, car dans les aigus, ils peuvent ne pas être observés et dans les chroniques, ils apparaissent après une longue période.

Il peut se manifester à la fois pendant le passe-temps actif et au repos. L'intensité des manifestations va d'une sensation à peine perceptible à un état croissant et parfois urgent. Quel que soit le degré de gravité, une personne ressent une gêne: la tolérance à l'activité physique diminue et l'état général s'aggrave. Voyons ce que signifie ce symptôme et pourquoi une grande importance est attachée à son apparence.

  1. Qu'est-ce que l'essoufflement?
  2. Causes de l'essoufflement
  3. Essoufflement
  4. La nature de l'essoufflement dans divers types de bronchite
  5. L'essoufflement en tant que phénomène résiduel de bronchite différée
  6. Risque d'essoufflement chez les enfants
  7. Premiers secours pour une crise d'essoufflement chez un enfant
  8. Traitement de l'essoufflement
  9. Remèdes populaires pour le traitement de l'essoufflement

Qu'est-ce que l'essoufflement?

La sensation subjective de manque d'air, accompagnée d'une augmentation de la fréquence des mouvements respiratoires et résultant de difficultés respiratoires, est appelée essoufflement. Dans la terminologie médicale, ce phénomène a son propre nom - dyspnée..

La dyspnée est l'indicateur le plus important de l'état des systèmes cardiovasculaire et respiratoire humains. En règle générale, avec la bronchite, l'essoufflement est associé à une distorsion du rapport normal de l'inhalation à l'expiration, à une augmentation du rythme respiratoire et à l'apparition d'une respiration sifflante et de bruits respiratoires. Au fur et à mesure que le symptôme progresse, il existe une possibilité de développer une crise d'étouffement avec insuffisance respiratoire aiguë, ce qui est particulièrement dangereux pour les jeunes enfants. Compte tenu du danger de complications redoutables, cette "sonnette d'alarme" doit faire l'objet d'une attention particulière.

Causes de l'essoufflement

Pour comprendre les causes de la dyspnée dans la bronchite, il est nécessaire d'avoir une compréhension générale des processus pathologiques se produisant dans le corps au cours de cette maladie. L'apparition d'essoufflement est favorisée par le processus inflammatoire, le blocage de la lumière des voies respiratoires avec du mucus et des expectorations, un bronchospasme.

Le processus inflammatoire s'accompagne d'une infiltration de la couche muqueuse et sous-muqueuse par des cellules d'origine inflammatoire, ce qui conduit à un œdème du tronc bronchique.

Obstruction de la lumière des voies respiratoires avec du mucus et des mucosités - les cellules caliciformes qui produisent des mucosités, avec la progression de la maladie, augmentent en nombre et en taille, ce qui conduit à encore plus de sécrétion.

La contraction des muscles lisses - bronchospasme - se produit avec une bronchite obstructive dans le contexte de l'excitation de récepteurs spécifiques du système nerveux. La lumière des bronches est réduite, ce qui crée une obstruction naturelle au passage des flux d'air.

Essoufflement

La difficulté à respirer avec la bronchite peut se manifester dans différentes phases de la respiration:

  1. Dyspnée inspiratoire - difficulté à respirer lors de l'inhalation. C'est le résultat d'une altération de la conduction de l'arbre bronchique. Le plus souvent, ce mécanisme se manifeste lors de l'obturation de la lumière des voies respiratoires avec du mucus et des expectorations de viscosité accrue. L'un des premiers signes est une respiration difficile..
  2. Dyspnée expiratoire - difficulté à respirer lorsque vous expirez. La principale cause de dyspnée expiratoire dans la bronchite, en plus du blocage du mucus, est l'obstruction de la lumière des petites bronches. En conséquence, il devient difficile d'expulser l'air qui est entré dans les poumons. Il s'accompagne d'une respiration difficile, d'une respiration sifflante qui peut être entendue à distance, ainsi que d'une expiration prolongée.
  3. L'essoufflement mixte avec la bronchite s'accompagne de difficultés à respirer et à expirer. Dans l'enfance, elle s'explique le plus souvent par une réaction allergique associée à un composant spastique. Chez l'adulte, il peut survenir avec une évolution chronique ou compliquée d'une bronchite aiguë simple..

La nature de l'essoufflement dans divers types de bronchite

Bronchite aiguë. Une variante du flux sans essoufflement est possible, car les voies respiratoires sont dans un état inchangé et ont la capacité de se compenser. Avec la prédominance de la composante spastique, l'essoufflement est combiné à une respiration sifflante et une respiration sifflante bruyante.

Bronchite chronique. Aux stades initiaux de la maladie, le symptôme peut être complètement absent, mais l'apparition d'une dyspnée est inévitable. Ceci est dû aux raisons suivantes. Une infection chronique entraîne une destruction tissulaire du système broncho-pulmonaire. De plus, en l'absence d'échange gazeux adéquat, un essoufflement apparaît afin de compenser l'hypoxie des organes et des tissus. Un tel essoufflement est constamment présent, cependant, pendant l'exercice, il peut s'aggraver, ce qui provoque un inconfort considérable pour la personne..

Maladie pulmonaire obstructive chronique - MPOC. En règle générale, l'évolution de cette maladie est impossible sans essoufflement. Ses signes les plus caractéristiques: augmentation le matin, diminution après expectoration, combinaison avec une respiration sifflante et une toux dure. Il y a une expression «il n'y a pas d'essoufflement jour après jour», ce qui explique la variabilité en fonction des conditions météorologiques et de la température ambiante.

Emphysème des poumons en tant que variante de l'évolution de la bronchite obstructive chronique (MPOC). Dans ce cas, l'essoufflement est accompagné d'une respiration profonde, suivie d'une expiration par les lèvres fermées. À l'expiration, le patient se couvre la bouche et gonfle ses joues - cela arrête l'effondrement respiratoire des petites bronches. Cette respiration est comme un souffle..

Attention! Il est important de différencier l'essoufflement dans la bronchite de l'essoufflement dans d'autres maladies.

Sans une formation médicale supérieure, il est très difficile de le faire. Ce symptôme est nécessairement comparé au reste des manifestations de la maladie, ainsi qu'aux informations anamnestiques et aux résultats des mesures de laboratoire et de diagnostic.

L'essoufflement en tant que phénomène résiduel de bronchite différée

L'essoufflement peut persister après la maladie. Le corps a besoin de temps pour se remettre du processus inflammatoire. En l'absence de plaintes supplémentaires, d'intoxication, ainsi que de l'état général inchangé d'une personne, cette option est la norme..

Avec le bon traitement, le symptôme sera éliminé tout seul au fur et à mesure que la muqueuse des voies respiratoires se régénère. Avec la qualité de vie du patient préservée et il n'y a aucune indication pour continuer à prendre des médicaments, il faut se limiter à des mesures préventives pour accélérer le processus de guérison. Il s'agit notamment de marcher au grand air sans hypothermie, de boissons chaudes abondantes, de tisane, de vitamines.

Risque d'essoufflement chez les enfants

Les enfants présentent des caractéristiques structurelles physiologiques du système respiratoire, dont l'une est le diamètre relativement étroit des bronches. De plus, l'immunité des enfants est sujette à une réaction excessive du système immunitaire à l'inflammation. Avec toute inflammation chez les enfants, comme chez les adultes, des substances spécifiques sont libérées - des médiateurs inflammatoires qui stimulent les réactions pseudo-allergiques et allergiques générales et locales.

Ces raisons expliquent le développement le plus rapide et le plus fréquent de l'essoufflement chez les enfants, lorsque l'insuffisance respiratoire peut survenir même avec une accumulation minimale de sécrétions. Il existe une relation entre l'âge de l'enfant et la gravité de la dyspnée: plus elle est petite, plus l'essoufflement est prononcé et plus le risque de complications est élevé. Lorsqu'un symptôme apparaît chez un enfant, l'alarme doit être déclenchée dans les cas suivants:

  • un essoufflement soudain et son augmentation progressive;
  • l'apparition d'une douleur intense dans la région de la poitrine;
  • adoption par l'enfant d'une position forcée avec le corps incliné vers l'avant;
  • développement d'une attaque d'étouffement.

Les panneaux ci-dessus nécessitent un accès urgent à un spécialiste et des mesures d'urgence.

Premiers secours pour une crise d'essoufflement chez un enfant

Avec une augmentation de l'essoufflement chez un enfant, soyez vigilant en raison de la forte probabilité de son aggravation. Si cela se produit, la première étape consiste à appeler une ambulance. Vous devriez essayer de supprimer la panique et de calmer l'enfant, car le stress entraîne la progression de l'insuffisance respiratoire. Avant l'arrivée de la brigade, vous devez faire ce qui suit:

  • interrompre immédiatement le contact avec l'allergène provoquant (le cas échéant);
  • donner à l'enfant une position horizontale en plaçant un rouleau dur sous le dos;
  • fournir un accès à l'oxygène dans la pièce en ouvrant les évents ou la fenêtre;
  • utilisez un humidificateur si possible;
  • déboutonnez le col, débarrassez-vous des vêtements qui limitent la respiration;
  • surveiller le pouls et la fréquence respiratoire de l'enfant.

En règle générale, les premiers soins spécialisés consistent en l'apport d'oxygène humidifié, l'inhalation de bronchodilatateurs via un nébuliseur pour soulager le bronchospasme, l'administration intraveineuse de glucocorticoïdes est possible.

Les premiers soins pour l'essoufflement chez les adultes ne diffèrent pas de ceux des enfants. Si le diagnostic a été établi plus tôt, vous devez immédiatement utiliser un inhalateur avec des médicaments déjà prescrits pour soulager l'essoufflement. Pour la première fois, une crise d'essoufflement qui ne s'arrête pas d'elle-même chez un adulte est aussi une raison de consulter un médecin.

Traitement de l'essoufflement

Il faut se rappeler que ce symptôme n'est qu'une manifestation de la maladie sous-jacente. Son traitement doit viser non seulement à arrêter l'essoufflement, mais aussi complexe. L'objectif principal d'une telle thérapie est d'éliminer l'œdème et les spasmes des bronches, de restaurer la perméabilité des voies respiratoires. Les médicaments utilisés:

  • Agonistes bêta-2-adrénergiques. Ils, agissant sur les muscles lisses des bronches, élargissent la lumière des voies respiratoires. Les médicaments varient en durée d'action. Les agents à action rapide avec un effet de courte durée comprennent le salbutamol, le fénotérol, la terbutaline. Les médicaments à action prolongée comprennent le salmétérol et le formotérol. Dans les processus chroniques ne mettant pas la vie en danger, ils font souvent un choix en faveur des comprimés, sous formes aiguës, l'inhalation par nébuliseur est toujours utilisée.
  • Médicaments anticholinergiques. Ils élargissent non seulement la lumière des bronches, mais réduisent également dans une certaine mesure la sécrétion de mucus en agissant sur des récepteurs m-cholinergiques spécifiques. Ces médicaments comprennent le bromure d'ipratropium (médicament à action rapide) et le bromure de tiotropium (médicament à action prolongée).
  • Moyens de la série méthylxanthine: euphylline et théophylline. Ils résistent parfaitement non seulement à l'arrêt de l'essoufflement avec une lumière bronchique rétrécie, mais sont également capables de réduire la pression dans un petit cercle avec l'hypertension pulmonaire. Une attention particulière est requise lors du calcul et du respect du schéma posologique.
  • Médicaments combinés - se composent de deux substances, ce qui vous permet d'agir sur deux groupes de récepteurs à la fois. Le médicament Berodual, composé de fénotérol et de bromure d'ipratropium, est largement utilisé. Ces médicaments, en raison de leur grande efficacité, sont largement utilisés dans le traitement de la bronchite infantile..

Remèdes populaires pour le traitement de l'essoufflement

Vous pouvez accélérer considérablement le processus de guérison en recourant à certaines méthodes traditionnelles..

Recette 1. De la phytothérapie, les fleurs d'aubépine, l'absinthe, l'agripaume sont largement utilisées. Assurez-vous que vous n'êtes pas allergique à ces herbes. Pour la préparation, 1 litre d'eau bouillante est mélangé avec 3 cuillères à soupe d'herbes, après quoi il est permis d'infuser. L'infusion doit être appliquée 3 fois par jour, 3 cuillères à soupe (2 cuillères pour l'absinthe) avant les repas. Période de réception - jusqu'à 2 semaines.

Recette 2. Miel, citron et ail. Un litre de miel est mélangé avec 10 têtes d'ail, préalablement hachées dans un hachoir à viande, avec l'ajout de jus de citron pressé. Remuez ce mélange et laissez couvert pendant une semaine. Consommez 4 cuillères à café par jour pendant un mois.

N'oubliez pas que la clé du succès de tout traitement est le respect des prescriptions d'un spécialiste, ainsi que l'administration en temps opportun des médicaments.

Essoufflement avec bronchite

Souvent, les patients développent un essoufflement avec une bronchite, une maladie aiguë causée principalement par des virus. En plus de l'essoufflement, les patients s'inquiètent d'une toux qui ne dure pas plus de 2-3 semaines. À l'hôpital Yusupov, des méthodes modernes de diagnostic instrumental et de laboratoire sont utilisées pour le diagnostic de la bronchite. Après avoir établi un diagnostic précis, les médecins effectuent une thérapie complexe avec les derniers médicaments pour éliminer l'essoufflement et d'autres symptômes de la maladie..

La bronchite chronique est une maladie inflammatoire chronique des bronches, causée par une irritation des voies respiratoires par des substances volatiles ou par des dommages causés par des agents viraux et bactériens. La maladie se caractérise par une restructuration morphologique de la muqueuse bronchique, accompagnée d'une augmentation de la sécrétion de mucus, d'une altération de la fonction de nettoyage bronchique.

Les cas typiques de bronchite chronique sans obstruction bronchique ne s'accompagnent pas d'essoufflement. Il se produit avec un processus inflammatoire progressif actif ou une longue évolution de la maladie. Souvent, la survenue d'un essoufflement dans la complication de la bronchite chronique par insuffisance respiratoire, les patients évaluent comme l'apparition de la maladie.

Dans les formes obstructives de bronchite chronique, un essoufflement se produit, presque au début de la maladie. Dans les premières étapes du processus, cela ne peut se produire que lors d'un effort physique, accompagné d'une toux. L'essoufflement progresse assez rapidement et survient à l'effort minimal et au repos. L'essoufflement avec bronchite chez un enfant est une indication pour son hospitalisation.

Les raisons du développement de la bronchite

La bronchite aiguë se développe sous l'influence des facteurs suivants:

  • Les allergènes;
  • Fumeur;
  • Hypertrophie des amygdales palatine et nasopharyngée;
  • Troubles du système immunitaire.

Les enfants et les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir de bronchite aiguë. Lors de l'apparition et du développement de la bronchite chronique, des facteurs externes et internes interagissent. Parmi les facteurs externes, un rôle particulier est donné aux substances ménagères et professionnelles qui polluent l'air, aux poussières non indifférentes, à la fumée de tabac, qui ont un effet chimique et mécanique sur la muqueuse bronchique. L'importance des facteurs climatiques défavorables (hypothermie et surchauffe) est grande. Les infections virales, mycoplasiques et bactériennes jouent un rôle moindre dans l'apparition de la bronchite chronique. Sa valeur augmente avec l'exacerbation de la bronchite chronique..

L'inflammation des bronches est causée par les facteurs internes suivants:

  • Pathologie du nasopharynx;
  • Modification de la respiration par le nez avec altération du nettoyage, de l'humidification et du réchauffement de l'air inhalé;
  • Bronchite aiguë;
  • Infection focale des voies respiratoires supérieures;
  • Infections respiratoires aiguës récurrentes;
  • Obésité;
  • Violation de l'immunité locale.

L'essoufflement avec bronchite est dû à un œdème de la muqueuse bronchique et à une altération de la conduction bronchique en présence d'une grande quantité de sécrétion.

Signes cliniques de bronchite

Les cas typiques de bronchite chronique sans obstruction bronchique ne s'accompagnent pas d'essoufflement. Il survient avec un processus inflammatoire actif et progressif ou une longue évolution de la maladie.

Pour son apparition, le processus inflammatoire doit soit être très actif et se développer progressivement, soit se poursuivre pendant une longue période (des dizaines d'années). Ces patients ne peuvent même pas marquer clairement le moment où ils sont tombés malades. Une toux sèche avec peu de mucosités, surtout le matin, devient une vie normale pour eux et n'est pas du tout perçue comme une pathologie. Par conséquent, l'apparition d'un essoufflement dans les complications de la bronchite chronique par insuffisance respiratoire est marquée par les patients comme l'apparition de la maladie. La variante clinique la plus typique de l'apparition de l'essoufflement chez les fumeurs ayant une longue histoire de tabagisme et les personnes présentant de fréquentes exacerbations saisonnières de la toux.

La dyspnée se manifeste d'une manière complètement différente et est considérée dans les formes obstructives de bronchite chronique. Dans de tels cas, cela se produit presque au tout début de la maladie. Dans les premières étapes du processus, cela ne peut se produire que lors d'un effort physique, accompagné d'une toux. Mais la progression de ce symptôme est notée assez rapidement, avec son apparition avec un effort minimal et même au repos.

Qu'est-ce que l'essoufflement dans l'asthme bronchique? Avec l'asthme bronchique, il existe un type d'essoufflement expiratoire. Il est difficile pour le patient d'expirer.

Examen des patients qui s'inquiètent de l'essoufflement avec bronchite

Si une bronchite aiguë est suspectée, les médecins procèdent à un examen complet des patients en utilisant les méthodes de recherche suivantes:

  • Test sanguin clinique;
  • Radiographies thoraciques;
  • Microscopie des expectorations avec coloration de Gram;
  • Examen cytologique des expectorations avec comptage obligatoire des éléments cellulaires.

La bronchite fréquente est une indication pour la recherche d'anticorps (immunoglobulines des classes M et G) contre les infections atypiques (pneumonie à chlamydia et mycoplasme). En cas de bronchite obstructive avec essoufflement, une spirographie est effectuée (une étude de la fonction de la respiration externe). Avec des diminutions prononcées de la perméabilité bronchique, la spirographie est complétée par un test avec un médicament bronchodilatateur. Avec l'aide de cette étude, la réversibilité des changements pathologiques est déterminée et les éventuelles maladies concomitantes (asthme bronchique) sont exclues.

Les exacerbations fréquentes de la bronchite sont une indication de la bronchoscopie, qui vous permet d'identifier des maladies pulmonaires concomitantes pouvant provoquer des symptômes similaires à la bronchite. Les patients atteints de bronchite récurrente reçoivent une fluorographie ou des rayons X. La méthode la plus informative d'examen aux rayons X est la tomodensitométrie.

Traitement de la bronchite aiguë et chronique

Pour le traitement de la bronchite aiguë, les médecins utilisent des médicaments antiviraux et antibactériens. Des médicaments expectorants sont nécessairement prescrits: ACC, bromhexine, fluimucil. Erespal a un effet expectorant et anti-inflammatoire. Disponible sous forme de comprimés et de sirop.

Comment se débarrasser de l'essoufflement avec la bronchite? En présence d'essoufflement chez les patients souffrant de bronchite, les médicaments bronchodilatateurs sont prescrits sous forme de comprimés (aminophylline, teopek, teotard). L'inhalation de berodual, berotek, salbutamol est effectuée. Le sirop d'Ascoril est un bon médicament pour l'essoufflement dans la bronchite. Il combine les propriétés d'un bronchodilatateur et d'un expectorant.

La bronchite chronique est traitée avec les médicaments suivants:

  • Agents antibactériens;
  • Médicaments expectorants;
  • Bronchodilatateurs;
  • Anti-inflammatoires et antihistaminiques.

Des méthodes de thérapie par inhalation et de physiothérapie sont utilisées. Si vous souffrez d'essoufflement avec bronchite, prenez rendez-vous avec le pneumologue de l'hôpital Yusupov par téléphone ou en ligne.

Caractéristiques de l'essoufflement avec bronchite chez les adultes et les enfants, premiers soins et traitement

La bronchite s'accompagne d'une toux accompagnée de mucosités et de fièvre et d'une difficulté à respirer. L'essoufflement avec bronchite, se transformant en étouffement, se développe souvent chez les enfants atteints d'une forme aiguë de la maladie.

Chez l'adulte, le symptôme ne peut être ignoré, car il peut indiquer une obstruction bronchique.

Pour l'essoufflement, utilisez des méthodes de traitement traditionnelles et traditionnelles, des exercices d'inhalation et de respiration.

Qu'est-ce que l'essoufflement

Essoufflement ou dyspnée - augmentation de la fréquence, mais diminution de la profondeur de l'inspiration et de l'expiration. Des difficultés respiratoires surviennent avec des maladies respiratoires, une bronchite et entraînent des complications cardiaques.

  • expiratoire - il est difficile d'expirer;
  • inspiratoire - il est impossible d'inhaler;
  • mixte - difficile à inspirer et à expirer.

La dyspnée survient toujours chez les enfants atteints de bronchite aiguë, car leurs bronches sont plus étroites et plus rapidement bloquées par les expectorations.

Chez les adultes, avec cette forme de la maladie, il y a de courtes périodes d'essoufflement qui se terminent par une toux grasse..

Causes de l'essoufflement avec bronchite

La dyspnée est causée par ce qui suit:

  • inflammation - provoque un œdème bronchique;
  • spasme - sous forme asthmatique et allergique de la maladie, les muscles des parois se contractent;
  • collage des murs, obstruction de petites branches;
  • stagnation de mucosités épaisses.

L'essoufflement après une bronchite est causé par le rétrécissement des voies respiratoires. Dans ce cas, une personne ressent une douleur lors de la respiration. Après un spasme et un œdème, il est nécessaire de re-développer les muscles, d'étirer les tissus.

La récupération sera plus rapide après le massage et les exercices de respiration.

Caractéristiques de l'essoufflement avec bronchite

Le degré de dyspnée avec bronchite dépend de la forme de la maladie. L'essoufflement s'accompagne d'une respiration sifflante faible avec une marche modérée, ce qui rend la respiration difficile lors du changement de vêtements.

La respiration avec une bronchite devient plus fréquente et dépasse 20 respirations par minute chez les adultes, jusqu'à 50 à 60 respirations sont prises par les enfants.

Forme aiguë de la maladie

Chez l'adulte rarement dérangeant, la dyspnée accompagne toujours la bronchite aiguë chez l'enfant. Il y a une sensation de lourdeur, de pression dans la poitrine.

Si un adulte a des difficultés constantes à respirer avec une bronchite, c'est un symptôme du développement d'une obstruction.

Forme chronique

L'essoufflement survient chez la plupart des patients atteints de bronchite chronique. L'inhalation ou l'expiration profonde provoque des douleurs thoraciques.

Avec des rechutes fréquentes, l'essoufflement augmente. La rémission s'accompagne également d'une insuffisance respiratoire.

Bronchite avec obstruction

La dyspnée avec bronchite obstructive est causée par des adhérences dans de petites branches des voies respiratoires. L'inflammation entraîne un gonflement, ce qui rétrécit davantage les espaces.

La respiration avec un degré sévère de la maladie s'accompagne de sifflements et d'une respiration sifflante, qui peuvent être entendus à distance.

L'essoufflement est particulièrement prononcé le matin. Après avoir craché des mucosités, il devient plus facile de respirer. La propagation de l'obstruction des bronches aux poumons entraîne la progression de la dyspnée et des crises d'asthme.

Bronchite allergique

Un contact constant avec un allergène rend la respiration difficile pour une personne. Les allergies peuvent être causées par la nourriture, les composants de médicaments, les produits chimiques ménagers, le pollen, la laine.

Pour vous débarrasser de l'essoufflement, vous devez éliminer l'irritant. Son exposition à long terme entraîne également une obstruction des bronches..

Bronchite avec composante asthmatique

La cause de l'essoufflement est un spasme dans les muscles des bronches. Dans ce cas, l'expiration est difficile. Les crises se produisent avec une contraction musculaire soudaine et un rétrécissement de la lumière bronchique. Complication de la bronchite asthmatique - asthme cardiaque.

Des heures d'étouffement pendant plusieurs heures se produisent plus souvent la nuit. La deuxième complication est l'asthme bronchique. L'attaque est accompagnée de convulsions, de peau bleue. Le patient a peur de l'étouffement.

Caractéristiques de l'essoufflement chez les enfants

Le système respiratoire de l'enfant est sous-développé, par conséquent, l'accumulation de crachats provoque de graves quintes de toux et le développement rapide d'un essoufflement.

Le bronchospasme, l'obstruction et la bronchite sont les plus dangereux dans la petite enfance, car avec une déformation, l'arbre bronchique ne pourra pas se développer normalement.

Signes d'essoufflement avec bronchite chez un enfant, indiquant une obstruction:

  • l'attaque a commencé brusquement et s'intensifie;
  • une douleur thoracique survient;
  • la fréquence des attaques augmente;
  • expiration difficile.

Une crise grave peut indiquer une pleurésie, un pneumothorax. La bronchite, accompagnée d'essoufflement et d'étouffements fréquents, doit être traitée à l'hôpital, car un manque d'oxygène entraîne une perturbation du cerveau et du cœur.

Aide à l'essoufflement chez les adultes et les enfants

Le traitement de la bronchite comprend des mesures pour éliminer l'essoufflement. Si le patient a encore des difficultés à respirer après une bronchite, il doit rétablir l'apport sanguin aux bronches..

Pour cela, des exercices de respiration ont été développés..

Premiers secours

Avec la bronchite asthmatique allergique, la dyspnée expiratoire est sévère. Une injection de prednisone aidera à soulager les spasmes, mais seul un ambulancier peut le faire.

Pendant que la voiture est en route, la respiration d'un patient atteint de bronchite peut être facilitée des manières suivantes:

  • pour asseoir une personne, en plaçant un oreiller sous son dos, en la mettant en position allongée;
  • déboutonnez les vêtements qui interfèrent avec la respiration;
  • ouvrez la fenêtre pour que l'air frais entre, mais pour que la personne ne gèle pas;
  • humidifiez l'air en suspendant des serviettes humides, allumez l'humidificateur;
  • si le patient peut inhaler, aider à inhaler la dose d'inhalation.

Lorsqu'un enfant souffre d'essoufflement, restez calme. De peur, le pouls s'accélère et le spasme augmente. En attendant une ambulance, l'enfant a besoin d'être distrait et rassuré.

Pour ce faire, il est préférable de demander au bébé de regarder maman ou papa et de respirer avec eux..

Actions avant l'arrivée des médecins:

  • comptez le nombre de respirations par minute;
  • notez la durée de l'inhalation et de l'expiration;
  • si l'attaque s'est terminée avant l'arrivée des médecins, notez sa durée;
  • notez les autres symptômes: rougeur, peau bleue, respiration sifflante, douleur thoracique;
  • se rappeler quels médicaments le patient a pris, ce qu'il a mangé avant l'attaque.

Les informations doivent être communiquées au médecin. Une réaction allergique sous forme d'étouffement peut être suspectée par le type de médicaments ou de produits que le patient a consommés.

Si l'attaque n'est pas terminée, des mesures sont prises pour dilater les bronches:

  • le patient est autorisé à respirer de l'oxygène;
  • inhalation avec du fénotérol;
  • dexaméthasone injectée par voie intraveineuse, prednisolone.

Si l'attaque est accompagnée de douleurs thoraciques, le patient est conduit à la clinique pour clarifier le diagnostic.

Thérapie médicamenteuse

Les médicaments efficaces contre l'essoufflement dans la bronchite sont les aérosols bronchodilatateurs contenant:

  • bromure d'ipratropium - détend les muscles lisses des parois des bronches, l'effet apparaît après 20 minutes;
  • le salbutamol, un bronchodilatateur à action rapide pour l'étouffement d'urgence;
  • le formotérol est un bronchodilatateur à action prolongée, l'effet dure 12 heures, mais la quantité maximale de substance s'accumule dans le sang pendant 2 heures. Par conséquent, le médicament ne convient pas pour un soulagement rapide des spasmes..

Les glucocorticostéroïdes aideront à soulager l'essoufflement en cas de bronchite obstructive:

  • fluticasone - élimine l'inflammation et l'œdème, est disponible sous forme d'aérosol et de nébuliseur pour les inhalations en machine. Le médicament provoque une candidose buccale. Pour éviter un effet secondaire, vous devez vous rincer soigneusement la bouche après les procédures;
  • la dexaméthasone est un médicament hormonal à action rapide, administré par voie intraveineuse et intramusculaire. Ne convient pas pour un traitement permanent, car de fortes doses affectent les performances mentales. L'injection soulage les spasmes en 2 minutes.

Pour diluer les expectorations, des agents mucolytiques sont utilisés en fonction de:

  • la bromhexine, qui aide à éliminer les mucosités et empêche leur accumulation;
  • l'acétylcystéine, qui améliore la perméabilité des bronches, amincit les mucosités. La substance provoque des brûlures d'estomac et un œdème dans l'asthme bronchique à l'aspirine;
  • le fenspiride aidera à soulager l'inflammation de la membrane muqueuse. Mais la substance provoque des troubles du rythme cardiaque. Par conséquent, les enfants sont autorisés à prendre le médicament à partir de 12 ans..

Remèdes populaires pour l'essoufflement

Les recettes populaires aideront à soulager l'essoufflement avec la bronchite:

  1. Râpez 10 têtes d'ail. Jus de 10 citrons. Mélangez les ingrédients avec 1 kg de miel. Remplissez un bocal en verre d'une masse, fermez le cou avec de la gaze, laissez reposer 24 jours dans un endroit frais. Mélangez ensuite le mélange et prenez 1 cuillère à café avant de vous coucher tous les soirs. La durée du traitement est de 2 mois.
  2. Mélangez 0,5 litre de vin blanc, 1 c. chélidoine finement hachée et 1 c. l. mon chéri. Couvrir et laisser mijoter jusqu'à ce que les ¾ du vin se soient évaporés. Prendre 1 cuillère à café avant les repas 2 fois par jour.
  3. Râpez 500 g d'oignons. Mélangez 1 litre d'eau avec une cuillère à soupe de miel, 100 g de sucre, 300 ml de carotte et 100 ml de jus de betterave. Ajoutez 100 ml de jus de céleri. Cuire dans une casserole couverte à feu doux pendant 3 heures. Le récipient doit être secoué toutes les 30 minutes, mais ne pas l'ouvrir. Filtrer le mélange bouilli. Prendre une demi-heure avant les repas 3 fois par jour pour une cuillère à soupe.
  4. Broyer 300 g de racine de raifort jusqu'à bouillie. Incorporer le jus de 5 citrons. Prendre 1 cuillère à café 3 fois par jour 30 minutes avant les repas. Enfants de plus de 5 ans, donnez une demi-cuillère à café avant le petit déjeuner.

Pour l'essoufflement, la médecine traditionnelle conseille aux adultes et aux enfants de boire du thé à partir de feuilles de canneberge et de baies.

Physiothérapie

La boue, le chauffage à la paraffine, les inhalations aideront à faire face à l'essoufflement après une bronchite. Pour améliorer la circulation sanguine, l'électrophorèse, le massage sont utilisés.

À la maison, le patient peut faire des exercices de respiration. Les exercices de Strelnikova aideront à rétablir la respiration en cas de bronchite. Ils sont basés sur une forte inhalation par le nez et une expiration arbitraire par la bouche..

La technique comprend 11 exercices. Vous devez commencer à vous entraîner avec les trois premiers:

  1. Pliez vos coudes et tournez vos paumes vers l'avant. Serrez vos poings en inspirant. Prenez 4 respirations, puis baissez les bras et reposez-vous pendant 4 à 10 secondes. Effectuer 24 approches, n'importe quelle position du corps est possible.
  2. En position debout, appuyez vos poings sur votre ventre. Tout en inspirant, abaissez brusquement vos bras pour ressentir la tension dans vos épaules. À l'expiration, revenez à la position de départ, détendez vos épaules. Effectuez 12 séries de 8 respirations avec une pause de 4 secondes.
  3. En position debout, placez vos pieds à une largeur légèrement inférieure à la largeur des épaules. Penchez-vous légèrement en avant et inspirez en arrondissant le dos. Atteignez le sol avec vos mains, mais ne le touchez pas. Baissez la tête. Ne vous redressez pas complètement et n'expirez pas. Effectuer 12 séries de 8 pentes.

Vous devez le faire 2 fois par jour. Si un essoufflement est ressenti lors de la marche dans la rue, lors des tâches ménagères, vous pouvez appliquer la méthode de la respiration "sanglotante". Avec un mouvement intense, le pouls et la fréquence respiratoire augmentent.

Les bronches ne peuvent pas supporter la charge. Par conséquent, vous devez respirer peu profondément, calmement. Inspirez avec le nez, s'il n'y a pas d'inconfort, expirez en laissant sortir l'air par les lèvres entrouvertes.

finalement

Pour vous débarrasser de l'essoufflement avec la bronchite, vous devez éliminer les mucosités, éliminer l'inflammation, le gonflement de la membrane muqueuse.

Pour les attaques soudaines causées par une obstruction, des dilatateurs en aérosol sont utilisés pour détendre les muscles des bronches.

Les mucolytiques éliminent les mucosités dans la bronchite allergique chronique. Les recettes traditionnelles de mélanges avec du miel et du citron renforceront le système immunitaire. Les exercices de respiration aideront à développer les bronches après une maladie.

Développement d'un essoufflement et d'une suffocation avec bronchite

La bronchite est une maladie aiguë ou chronique caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire de la muqueuse bronchique. Sans traitement approprié, cette maladie peut devenir extrêmement dangereuse..

L'essoufflement avec bronchite peut se transformer en crises d'étouffement, il est donc important de consulter un spécialiste à l'avance.

  • Causes et symptômes de la pathologie
  • Qui contacter et comment traiter la maladie?
  • Comment être avant l'arrivée d'une ambulance avec une attaque par suffocation?
  • Principes de la thérapie contre la toux suffocante
  • La prévention

Causes et symptômes de la pathologie

Dans les bronchites aiguës et chroniques, les facteurs de maladie sont généralement différents. La maladie aiguë est le plus souvent causée par diverses infections. En ce qui concerne la bronchite chronique, il existe des facteurs externes et internes de sa formation. Parmi les facteurs externes, les principaux sont:

  1. Fumer (peu importe - actif ou passif).
  2. La présence d'une grande quantité de composés chimiques nocifs dans l'air (gaz d'échappement des voitures, des grandes entreprises, etc.).
  3. Activités professionnelles associées à l'inhalation de cadmium, chlore, silicium, ammoniaque, farine et poussières de coton.
  4. Maladies infectieuses fréquentes de l'arbre bronchique, surtout si leur traitement était inadéquat.

Les facteurs internes ne provoquent pas, mais prédisposent. En eux-mêmes, ils ne provoquent pas le développement de la bronchite. Parmi les facteurs internes, les principaux sont:

  1. La naissance d'un bébé avant 32 semaines de développement intra-utérin (avant cette période, une quantité suffisante d'alpha-1-antitrypsine, qui protège les voies respiratoires inférieures, n'a pas le temps de se développer dans les poumons du bébé).
  2. Manque d'Ig A déterminée génétiquement.

Quelles que soient les raisons de la formation de la bronchite, il est préférable de commencer le traitement le plus tôt possible..

Cette maladie a un tableau clinique caractéristique. Les principaux symptômes sont les suivants:

  • toux;
  • dyspnée;
  • douleur thoracique;
  • crises d'asthme;
  • augmentation de la température corporelle;
  • mal de crâne;
  • faiblesse générale.

La toux est d'abord sèche et douloureuse, il est difficile pour une personne de respirer sans tousser. En conséquence, à la fin du premier jour de développement actif de la bronchite, le patient ressent des douleurs thoraciques, aggravées par la toux.

Au fur et à mesure que le processus pathologique progresse et que la réponse du corps se développe, des expectorations commencent à se produire, ce qui contribue à l'élimination des substances étrangères de la muqueuse bronchique.

Une forte toux peut se transformer en étouffement. Ces attaques sont plus typiques de la bronchite obstructive. Les attaques peuvent être très prononcées, ce qui oblige le patient ou ses proches à appeler l'équipe d'ambulance. Ils peuvent être particulièrement difficiles pour un enfant..

L'essoufflement pendant la bronchite peut atteindre une gravité importante, ce qui entraîne une diminution de la concentration d'oxygène dans le sang et la formation d'une hypoxie des organes et des tissus. Cette condition est facilement identifiée par les lèvres du patient. S'il lui est difficile de respirer et que ses lèvres ont acquis une couleur bleuâtre, le patient a clairement commencé à développer une hypoxie.

Un autre symptôme caractéristique est une augmentation de la température corporelle du patient. Dans la bronchite aiguë, elle peut atteindre 38,5-39,0 o C.Au cours de l'évolution chronique de cette maladie, la température ne dépasse souvent pas 38,0 o C.Dans le même temps, chez un enfant, l'hyperthermie avec bronchite est généralement plus prononcée que chez un adulte. À la suite d'une augmentation de la température, le patient développe des maux de tête, des frissons et une faiblesse générale..

Qui contacter et comment traiter la maladie?

La première chose à faire si vous avez du mal à respirer est de consulter votre médecin généraliste. Ce spécialiste effectuera un examen général, y compris l'auscultation (écoute) des poumons.

En plus des analyses de sang et d'urine générales de routine, un thérapeute peut référer un patient suspecté de bronchite pour une radiographie pulmonaire..

Cela doit être fait pour exclure d'autres maladies des poumons (y compris la pneumonie) et des bronches. Dans ce cas, il ne prescrira un traitement qu'après que les résultats d'une telle étude seront prêts. De plus, il vous dira comment arrêter correctement les attaques d'étouffement.

Comment être avant l'arrivée d'une ambulance avec une attaque par suffocation?

Les crises d'asthme pendant la bronchite se forment en raison d'un œdème de la muqueuse bronchique et de la production ultérieure d'une grande quantité d'expectorations, que le corps ne peut pas éliminer immédiatement. Afin de faciliter la respiration, vous devez procéder comme suit:

    Vous devez vous lever, vous pencher un peu en avant et vous pencher des deux mains, par exemple sur une table. Une telle manipulation ne supprimera pas complètement une attaque d'étouffement, mais il deviendra plus facile de respirer..

Si le patient a déjà eu des crises similaires, il est probable que les experts lui aient prescrit l'utilisation de médicaments du groupe des bêta-2-agonistes (le médicament le plus courant est le salbutamol).

Ils sont disponibles dans des bombes aérosols spéciales. Il est nécessaire d'utiliser ce médicament pendant l'inhalation. Sinon, il n'atteindra pas le but. Inhalez deux fois un tel médicament lors d'une attaque. Un adulte avec une crise d'étouffement sévère peut utiliser la cartouche d'agoniste bêta-2 d'une autre personne.

  • S'il s'agit d'un enfant, vous devez utiliser des médicaments non prescrits auparavant uniquement pour des raisons de santé. Certains médicaments, par exemple le médicament Ventolin, ne doivent être administrés qu'avec l'aide d'un bébé-guérisseur spécial (un appareil qui fournit une prise de médicament plus dosée et plus douce dans le système respiratoire de l'enfant).
  • En l'absence de bêta-2-agonistes, d'un essoufflement sévère chez le patient (plus de 25 par minute) et d'une suffocation pour des raisons de vie, les glucocorticostéroïdes peuvent être administrés par voie intramusculaire ou intraveineuse. Le plus courant et le plus disponible d'entre eux est le médicament Dexamethasone. Les adultes reçoivent 4 mg et les enfants - 2 mg une fois.
  • Toutes les recommandations ci-dessus s'appliquent en cas d'urgence lorsque le patient est dans un état grave. Si possible, en cas d'attaque par suffocation, il vaut mieux ne rien faire avant l'arrivée de l'équipe d'ambulances. L'auto-traitement peut être très dangereux.

    Principes de la thérapie contre la toux suffocante

    Après avoir contacté un médecin et l'examen nécessaire, le patient se verra prescrire un traitement rationnel. Dans le cas de la bronchite, il doit inclure les éléments suivants:

    1. Antibiotiques (Ceftriaxone, Augmentin).
    2. Mucolytiques (médicaments qui fluidifient les expectorations - Mukaltin, Ambroxol, ACC).
    3. Antihistaminiques (utilisés pour réduire le gonflement de la muqueuse bronchique) - Claritin, Citrine.
    4. Médicaments qui abaissent la température corporelle (médicaments souvent utilisés paracétamol, ibuprofène). Ils commencent le traitement si la température corporelle est supérieure à 38,5 o C. Chez les enfants - plus de 38 o C.
    5. Traitement de physiothérapie (inhalation avec des bronchodilatateurs, par exemple avec le médicament Berodual, UHF sur la poitrine et d'autres méthodes).
    6. Préparations du groupe des bêta-2-agonistes (généralement prescrites pour la bronchite obstructive chronique, utilisées pour soulager les crises d'asthme) - Salbutamol.
    7. Dans la bronchite sévère, le traitement est complété par des médicaments du groupe des méthylxanthines (le goutte-à-goutte intraveineux du médicament Euphyllin est le plus souvent utilisé).

    Dans tous les cas, le traitement de la bronchite doit être complet. Tous les médicaments, en particulier les antibiotiques, doivent être pris à temps et en un nombre de jours suffisant.

    Sinon, la bronchite peut devenir chronique ou laisser d'autres conséquences négatives..

    La prévention

    Le traitement de la bronchite nécessite l'administration de médicaments sérieux. Chacun d'eux a ses propres effets négatifs et ces médicaments n'aident pas toujours suffisamment. Par conséquent, il est préférable d'essayer d'éviter le développement de cette maladie chez un adulte et un enfant..

    Tout d'abord, l'hypothermie doit être évitée. Il est particulièrement important de protéger l'enfant contre eux, car le risque de développer des maladies infectieuses chez les enfants est plus élevé. Pendant la saison froide, il est important de lubrifier la muqueuse nasale avec des agents spéciaux, par exemple une pommade oxolinique. Elle est capable de protéger non seulement un enfant, mais aussi un adulte de diverses maladies infectieuses..

    Cesser complètement de fumer réduira considérablement le risque de développer une bronchite chronique et une maladie pulmonaire obstructive chronique à l'avenir. Le traitement de ces maladies n'est pas toujours efficace et des crises de difficultés respiratoires perturbent périodiquement le patient. Par conséquent, il est important d'empêcher leur développement..

    Essoufflement avec bronchite

    Avec l'inflammation des bronches, le patient est tourmenté par toute une galaxie de symptômes: toux, respiration sifflante, douleur thoracique, fièvre et faiblesse générale. Un essoufflement avec bronchite apparaît également lorsque les premiers signes sont ignorés. Pour commencer à le traiter, vous devriez consulter un médecin et subir une série d'examens..

    Raisons principales

    L'essoufflement est caractérisé par une sensation de manque d'oxygène. Avec la pneumonie, elle apparaît en raison de difficultés respiratoires, car il est difficile pour une personne de respirer pleinement. En plus du syndrome, les patients notent une respiration superficielle rapide et une respiration sifflante. Une description plus précise de la nature de la pathologie doit être donnée par le médecin traitant lors de l'examen: à l'aide d'un phonendoscope, il effectue la procédure d'auscultation (écoute) des sons lors de l'inspiration et de l'expiration. Sur la base des données reçues, il peut reconnaître si la respiration sifflante est sèche ou humide..

    Il est important de distinguer l'essoufflement, qui survient avec la bronchite, des symptômes d'autres maladies:

    • Pathologie cardiaque. Si le muscle principal du corps commence à mal fonctionner, le volume d'oxygène entrant dans les cellules diminue.
    • Anémie. Cette maladie est causée par une pénurie de globules rouges - globules rouges.
    • Réaction allergique. Le manque d'air est défini comme son principal syndrome..

    L'essoufflement survient avec tous les types de pneumonie et se fait sentir à la fois au repos et pendant l'exercice.

    Les enfants sont plus susceptibles de ressentir ce symptôme en raison de la structure anatomique particulière du système respiratoire. Chez un enfant, la lumière bronchique est un peu plus étroite et, avec la pathologie, elle se rétrécit encore plus. Cependant, lorsqu'un symptôme apparaît chez un bébé, vous devez contacter un pédiatre pour obtenir de l'aide..

    Chez les personnes âgées, il est important de distinguer l'essoufflement dans la bronchite de l'insuffisance respiratoire dans d'autres maladies. Souvent, l'ancienne génération présente des pathologies du système cardiovasculaire et nerveux à l'origine du symptôme. À cet âge également, le risque de formation d'asthme bronchique augmente, entraînant des crises d'asthme. Souvent, le symptôme survient la nuit, en position couchée.

    De plus, l'essoufflement est une plainte fréquente chez les femmes enceintes. La raison est assez simple: la femme enceinte doit respirer "pour deux", donc les organes respiratoires doivent travailler dur. En fin de grossesse, il est difficile de respirer pour des raisons physiologiques: l'enfant appuie sur le diaphragme. Il sera correct de faire des exercices spéciaux pour soulager les symptômes.

    Caractéristiques de la manifestation

    L'essoufflement a été classé comme suit:

    • Expiratoire. Il est difficile pour le patient d'expirer, l'expiration est donc plus longue que la normale.
    • Salle inspiratoire. Le patient a des difficultés à respirer.
    • Mixte. Avec cette forme de symptôme, il est difficile d'expirer et d'inhaler..

    Les crises d'asthme accompagnées de bronchite peuvent être graves et souvent difficiles à tolérer. Afin d'éviter une grave privation d'oxygène, vous devez consulter un médecin à temps.

    Forme aiguë

    Dans certains cas, un essoufflement apparaît soudainement: tout à coup, il n'y a pas assez d'air et quelque chose appuie sur la poitrine. Cela indique généralement une insuffisance cardiaque aiguë ou un infarctus du myocarde. Dans ce cas, une hospitalisation urgente et des médicaments puissants sont nécessaires..

    Si ce type d'essoufflement hante une personne en permanence, une insuffisance cardiaque sévère apparaît alors en raison d'une respiration sifflante sèche en raison d'un œdème pulmonaire et d'un arbre bronchique. L'aggravation est lourde de graves détériorations.

    Le type subaigu d'essoufflement ne présente pas de symptômes vifs. En règle générale, cela roule par vagues: le patient est malade pendant une semaine, puis la phase de rémission commence. Le syndrome est généralement observé avec le sport et les maux de gorge.

    Bronchite chronique

    Pour l'inflammation à ce stade, l'essoufflement n'est pas caractéristique, contrairement à l'obstruction bronchique. Pour qu'elle apparaisse, la pathologie doit être observée pendant plus d'une décennie ou progresser activement. La bronchite chronique peut accompagner une personne pendant plus d'un an, tandis que le patient «s'y habitue» et ne fait pas très attention à la toux. Pour cette raison, l'ajout de l'essoufflement à l'ensemble standard de symptômes devient le point de départ de l'initiation du traitement. Cela arrive souvent aux fumeurs qui ont du mal à arrêter.

    Bronchite obstructive

    Cette forme de la maladie est radicalement différente de la maladie chronique en ce que les problèmes respiratoires apparaissent presque immédiatement. Au début, le syndrome n'est perceptible que lors d'activités sportives, généralement accompagnées d'une toux. Cependant, la progression de l'essoufflement avec la bronchite obstructive entraîne des difficultés respiratoires persistantes et de graves risques pour la santé..

    Caractéristiques du traitement

    Si la défaite des bronches s'est développée lors de l'asphyxie, à la suite de laquelle une personne commence à suffoquer, les mesures suivantes doivent être prises:

    • appelle une ambulance;
    • si un syndrome d'essoufflement apparaît en raison d'allergies, l'irritant doit être éliminé;
    • l'essoufflement survient souvent lorsqu'une personne est allongée: dans ce cas, vous devez prendre une position allongée;
    • le lit sur lequel le patient dort doit être dur et non mou;
    • vous devez ouvrir les fenêtres pour que l'air frais entre;
    • s'il y a un inhalateur, vous devez l'utiliser pour soulager l'étouffement.

    Le traitement de l'essoufflement fait partie de la gamme complète de médicaments et de mesures à domicile pour le traitement de la bronchite. Étant donné que le syndrome survient à la suite d'un œdème des muqueuses, il est nécessaire d'abandonner les mauvaises habitudes. La fumée de tabac est nocive pour les adultes qui fument et les enfants à proximité.

    Avec l'inflammation des bronches, le médecin prescrit des agents antibactériens qui luttent contre les micro-organismes pathogènes. Il est important de se rappeler que la posologie dépend des caractéristiques du corps du patient et des conditions de développement de la maladie: l'auto-administration de ces médicaments est interdite. Pour se débarrasser des sécrétions bronchiques, des médicaments expectorants sont utilisés, par exemple des comprimés de Mukaltin. Ils aident non seulement à cracher le mucus, mais aussi à fluidifier les mucosités et à stimuler les muscles lisses du système respiratoire. Après quelques jours, l'essoufflement disparaît et la respiration devient plus calme. Les mucolytiques (Ambroxol) rendent le mucus moins visqueux et l'eau minérale provoque sa production dans les tissus des bronches.

    L'inhalation aide également à guérir la bronchite, mais ils ne peuvent pas être utilisés au stade aigu de la maladie. La propriété de guérison s'explique par le chauffage des parois de la membrane muqueuse et la stimulation de l'excrétion des expectorations. Comme solution pour un nébuliseur, vous pouvez utiliser une recette folklorique à la sauge, à la camomille et à l'élécampane. Des exercices de respiration spéciaux peuvent être effectués à la maison, de préférence tous les jours. Il aide à renforcer les muscles des organes respiratoires.

    Le traitement des symptômes de bronchite doit commencer dès le premier soupçon de maladie. Néanmoins, l'essoufflement est un signe sérieux de problèmes du système respiratoire, qui peuvent survenir pour diverses raisons.Dans de tels cas, un diagnostic complet est toujours nécessaire..

    Développement d'un essoufflement et d'une suffocation avec bronchite

    La bronchite est une maladie aiguë ou chronique caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire de la muqueuse bronchique. Sans traitement approprié, cette maladie peut devenir extrêmement dangereuse..

    L'essoufflement avec bronchite peut se transformer en crises d'étouffement, il est donc important de consulter un spécialiste à l'avance.

    • Comment être avant l'arrivée d'une ambulance avec une attaque par suffocation?
    • Principes de la thérapie contre la toux suffocante
    • La prévention

    Causes et symptômes de la pathologie

    Dans les bronchites aiguës et chroniques, les facteurs de maladie sont généralement différents. La maladie aiguë est le plus souvent causée par diverses infections. En ce qui concerne la bronchite chronique, il existe des facteurs externes et internes de sa formation. Parmi les facteurs externes, les principaux sont:

    1. Fumer (peu importe - actif ou passif).
    2. La présence d'une grande quantité de composés chimiques nocifs dans l'air (gaz d'échappement des voitures, des grandes entreprises, etc.).
    3. Activités professionnelles associées à l'inhalation de cadmium, chlore, silicium, ammoniaque, farine et poussières de coton.
    4. Maladies infectieuses fréquentes de l'arbre bronchique, surtout si leur traitement était inadéquat.

    Les facteurs internes ne provoquent pas, mais prédisposent. En eux-mêmes, ils ne provoquent pas le développement de la bronchite. Parmi les facteurs internes, les principaux sont:

    1. La naissance d'un bébé avant 32 semaines de développement intra-utérin (avant cette période, une quantité suffisante d'alpha-1-antitrypsine, qui protège les voies respiratoires inférieures, n'a pas le temps de se développer dans les poumons du bébé).
    2. Manque d'Ig A déterminée génétiquement.

    Quelles que soient les raisons de la formation de la bronchite, il est préférable de commencer le traitement le plus tôt possible..

    Cette maladie a un tableau clinique caractéristique. Les principaux symptômes sont les suivants:

    • toux,
    • dyspnée,
    • douleur thoracique,
    • crises d'asthme,
    • augmentation de la température corporelle,
    • mal de crâne,
    • faiblesse générale.

    La toux est d'abord sèche et douloureuse, il est difficile pour une personne de respirer sans tousser. En conséquence, à la fin du premier jour de développement actif de la bronchite, le patient ressent des douleurs thoraciques, aggravées par la toux.

    Au fur et à mesure que le processus pathologique progresse et que la réponse du corps se développe, des expectorations commencent à se produire, ce qui contribue à l'élimination des substances étrangères de la muqueuse bronchique.

    Une forte toux peut se transformer en étouffement. Ces attaques sont plus typiques de la bronchite obstructive. Les attaques peuvent être très prononcées, ce qui oblige le patient ou ses proches à appeler l'équipe d'ambulance. Ils peuvent être particulièrement difficiles pour un enfant..

    L'essoufflement pendant la bronchite peut atteindre une gravité importante, ce qui entraîne une diminution de la concentration d'oxygène dans le sang et la formation d'une hypoxie des organes et des tissus. Cette condition est facilement identifiée par les lèvres du patient. S'il lui est difficile de respirer et que ses lèvres ont acquis une couleur bleuâtre, le patient a clairement commencé à développer une hypoxie.

    Un autre symptôme caractéristique est une augmentation de la température corporelle du patient. Dans la bronchite aiguë, elle peut atteindre 38,5 à 39,0 ° C. Au cours de l'évolution chronique de cette maladie, la température ne dépasse souvent pas 38,0 ° C. De plus, chez l'enfant, l'hyperthermie avec bronchite est généralement plus prononcée que chez l'adulte. À la suite d'une augmentation de la température, le patient développe des maux de tête, des frissons et une faiblesse générale..

    Qui contacter et comment traiter la maladie?

    La première chose à faire si vous avez du mal à respirer est de consulter votre médecin généraliste. Ce spécialiste effectuera un examen général, y compris l'auscultation (écoute) des poumons.

    En plus des analyses de sang et d'urine générales de routine, un thérapeute peut référer un patient suspecté de bronchite pour une radiographie pulmonaire..

    Cela doit être fait pour exclure d'autres maladies des poumons (y compris la pneumonie) et des bronches. Dans ce cas, il ne prescrira un traitement qu'après que les résultats d'une telle étude seront prêts. De plus, il vous dira comment arrêter correctement les attaques d'étouffement.

    Comment être avant l'arrivée d'une ambulance avec une attaque par suffocation?

    Les crises d'asthme pendant la bronchite se forment en raison d'un œdème de la muqueuse bronchique et de la production ultérieure d'une grande quantité d'expectorations, que le corps ne peut pas éliminer immédiatement. Afin de faciliter la respiration, vous devez procéder comme suit:

      Vous devez vous lever, vous pencher un peu en avant et vous pencher des deux mains, par exemple sur une table. Une telle manipulation ne supprimera pas complètement une attaque d'étouffement, mais il deviendra plus facile de respirer..

    Si le patient a déjà eu des crises similaires, il est probable que les experts lui aient prescrit l'utilisation de médicaments du groupe des bêta-2-agonistes (le médicament le plus courant est le salbutamol).

    Ils sont disponibles dans des bombes aérosols spéciales. Il est nécessaire d'utiliser ce médicament pendant l'inhalation. Sinon, il n'atteindra pas le but. Inhalez deux fois un tel médicament lors d'une attaque. Un adulte avec une crise d'étouffement sévère peut utiliser la cartouche d'agoniste bêta-2 d'une autre personne.

  • S'il s'agit d'un enfant, vous devez utiliser des médicaments non prescrits auparavant uniquement pour des raisons de santé. Certains médicaments, par exemple le médicament Ventolin, ne doivent être administrés qu'avec l'aide d'un bébé-guérisseur spécial (un appareil qui fournit une prise de médicament plus dosée et plus douce dans le système respiratoire de l'enfant).
  • En l'absence de bêta-2-agonistes, d'un essoufflement sévère chez le patient (plus de 25 par minute) et d'une suffocation pour des raisons de vie, les glucocorticostéroïdes peuvent être administrés par voie intramusculaire ou intraveineuse. Le plus courant et le plus disponible d'entre eux est le médicament Dexamethasone. Les adultes reçoivent 4 mg et les enfants - 2 mg une fois.
  • Toutes les recommandations ci-dessus s'appliquent en cas d'urgence lorsque le patient est dans un état grave. Si possible, en cas d'attaque par suffocation, il vaut mieux ne rien faire avant l'arrivée de l'équipe d'ambulances. L'auto-traitement peut être très dangereux.

    Principes de la thérapie contre la toux suffocante

    Après avoir contacté un médecin et l'examen nécessaire, le patient se verra prescrire un traitement rationnel. Dans le cas de la bronchite, il doit inclure les éléments suivants:

    1. Antibiotiques (Ceftriaxone, Augmentin).
    2. Mucolytiques (médicaments qui fluidifient les expectorations - Mukaltin, Ambroxol, ACC).
    3. Antihistaminiques (utilisés pour réduire le gonflement de la muqueuse bronchique) - Claritin, Citrine.
    4. Médicaments qui abaissent la température corporelle (médicaments souvent utilisés paracétamol, ibuprofène). Ils commencent le traitement si la température corporelle est supérieure à 38,5 ° C. Chez les enfants - plus de 38 ° C.
    5. Traitement de physiothérapie (inhalation avec des bronchodilatateurs, par exemple avec le médicament Berodual, UHF sur la poitrine et d'autres méthodes).
    6. Préparations du groupe des bêta-2-agonistes (généralement prescrites pour la bronchite obstructive chronique, utilisées pour soulager les crises d'asthme) - Salbutamol.
    7. Dans la bronchite sévère, le traitement est complété par des médicaments du groupe des méthylxanthines (le goutte-à-goutte intraveineux du médicament Euphyllin est le plus souvent utilisé).

    Dans tous les cas, le traitement de la bronchite doit être complet. Tous les médicaments, en particulier les antibiotiques, doivent être pris à temps et en un nombre de jours suffisant.

    Sinon, la bronchite peut devenir chronique ou laisser d'autres conséquences négatives..

    La prévention

    Le traitement de la bronchite nécessite l'administration de médicaments sérieux. Chacun d'eux a ses propres effets négatifs et ces médicaments n'aident pas toujours suffisamment. Par conséquent, il est préférable d'essayer d'éviter le développement de cette maladie chez un adulte et un enfant..

    Tout d'abord, l'hypothermie doit être évitée. Il est particulièrement important de protéger l'enfant contre eux, car le risque de développer des maladies infectieuses chez les enfants est plus élevé. Pendant la saison froide, il est important de lubrifier la muqueuse nasale avec des agents spéciaux, par exemple une pommade oxolinique. Elle est capable de protéger non seulement un enfant, mais aussi un adulte de diverses maladies infectieuses..

    Cesser complètement de fumer réduira considérablement le risque de développer une bronchite chronique et une maladie pulmonaire obstructive chronique à l'avenir. Le traitement de ces maladies n'est pas toujours efficace et des crises de difficultés respiratoires perturbent périodiquement le patient. Par conséquent, il est important d'empêcher leur développement..

    Pour Plus D'Informations Sur La Bronchite

    Fracture de la cloison nasale

    Septum cassé: que faire?Dans les premiers jours, le médecin soulagera l'enflure. Il aura également besoin d'une radiographie. Avec son aide, il pourra évaluer la situation et prescrire un traitement efficace.